L'expérience du chef à domicile

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

L'expérience du chef à domicile

© Raphael Pincas

Utiliser la livraison en produit d'appel de son enseigne, une opportunité nouvelle pour les restaurateurs. Une autre étant de bâtir son concept autour de la restauration « à domicile ».

C'est le cas de FoodChéri, mais aussi d'autres acteurs, signes d'une segmentation de plus en plus fine du marché... CityChef, l'Étoile des Gourmets, La Belle Assiette...

Autant de nouveaux acteurs qui investissent une niche, celle de la livraison à domicile premium à ambition gastronomique. Avec son offre Chefs à domicile, c'est ainsi toute une expérience de la livraison que La Belle Assiette redéfinit. Le principe : proposer à ses clients une prestation complète où l'un des 340 chefs free-lance rétribué par la société en France vient réchauffer et dresser les plats à domicile, avec un ticket moyen de 45 E.

Trois ans après son lancement, La Belle Assiette a atteint un rythme de 10 000 repas servis par mois, et élargit son offre : « L'expérience du chef chez soi est très appréciée, explique Stephen Leguillon, fondateur de la société.

Elle valorise le chef, son travail et son assiette, il y a un rapport unique qui se crée entre lui et le client. Nous allons nous servir de ces enseignements pour décliner une offre cocktail et buffet plus standardisée pour obtenir des effets de volume dans les approvisionnements de notre réseau de chefs et de micro-traiteurs. Avec toujours l'idée de mettre en avant ceux qui fondent notre développement : nos cuisiniers. » Une preuve qu'en matière de livraison à domicile, les places sont encore à prendre, et à inventer.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

A mi-2022, plus d’inquiétudes que d’optimisme pour les indépendants

A mi-2022, plus d’inquiétudes que d’optimisme pour les indépendants

L’étau se resserre pour les indépendants. C’est en tous cas la tendance qui se dégage de la dernière enquête trimestrielle de la CPME, dont les résultats spécifiques aux 1414 entreprises de l’hôtellerie-restauration,...

Geranium au sommet du 50 Best

Geranium au sommet du 50 Best

Orus veut digitaliser l’assurance professionnelle des TPE et PME

Orus veut digitaliser l’assurance professionnelle des TPE et PME

Tribune de Fréderic Leclef, directeur général délégué de Lyf - Comment faire revenir les clients au restaurant ?

Tribune

Tribune de Fréderic Leclef, directeur général délégué de Lyf - Comment faire revenir les clients au restaurant ?

Plus d'articles