Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

abonné

L'ergonomie passe aux fourneaux de L'Auberge du Relais

Paul Fedèle

Sujets relatifs :

,
L'ergonomie passe aux fourneaux de L'Auberge du Relais

"Toute l'équipe a participé à cette démarche de progrès " yves Larrouture, propriétaire de L'Auberge du relais

© PHOTOS : Cédric Pasquini

Dans le cadre de la réfection de sa cuisine, Yves Larrouture, propriétaire de L'Auberge du Relais à Berenx (06), a monté un vrai projet d'entreprise autour de l'ergonomie. En bénéficiant d'un contrat de prévention et d'un accompagnement par un cabinet spécialisé.

L

orsqu'en 2004, Yves Larrouture envisage de repenser sa cuisine, il ne s'imaginait sûrement pas que, deux ans plus tard, il disposerait d'un outil de travail optimisé, tourné vers ses collaborateurs et résultat d'une vraie démarche ergonomique.

Car, comme beaucoup de ses confrères, cet hôtelier-restaurateur a la « tête dans le guidon ». La priorité est de faire tourner l'affaire familiale : L'Auberge du Relais, située à Berenx (06). Cet établissement de cuisine régionale traditionnelle, classé deux étoiles et deux cheminées Logis de France, doté de 19 chambres, offre une capacité réceptive de 80 couverts au restaurant. Alors, songer à l'ergonomie...

Pourtant, lorsque cet entrepreneur, également président de l'Umih Béarn-Soule et président de la commission Tourisme CCI de cette région, participe à une réunion d'information sur l'ergonomie, c'est le déclic. Il sera l'un des dix établissements pilotes à rejoindre en 2005 le vaste projet régional de sensibilisation à l'ergonomie à destination des TPE. Initié par la caisse régionale d'Assurance maladie (Cram) Aquitaine, de l'Umih Aquitaine et de la direction régionale de l'Emploi et de la Formation professionnelle, ce projet aura valeur d'exemple pour d'autres départements français.

un audit pour Identifier les risques

But de l'opération : amener les petites entreprises à promouvoir la prévention des risques professionnels. « Et à comprendre qu'elles ont un vrai rôle à jouer en matière d'amélioration des conditions de travail, puisque leur taux de cotisation est directement lié au nombre d'accidents enregistrés par la branche ! », explique Serge Coubes, ingénieur conseil à la Cram Aquitaine.

Yves Larrouture a donc été de ceux-là. En amont de son projet de rénovation, il a pu profiter d'un contrat de prévention et d'un audit ergonomie (1) conduit par Delphine Vilatte, consultante « tourisme et ergonomie-sécurité » au cabinet François-Tourisme-Consultants, spécialisé dans le conseil et la formation en hôtellerie-restauration et pilote de ce projet régional. Objectifs : améliorer les conditions de travail de toute personne évoluant dans l'hôtellerie-restauration ! En agissant sur la réduction des risques professionnels, sur plus de sécurité, sur le confort au travail en fonction de chaque individu, par exemple.

Un vrai projet d'entreprise qui implique le personnel

« Une démarche comme celle-ci n'a pas pour but de remettre en cause le savoir-faire des opérateurs. Surtout pas. Mais bel et bien de faire un constat et d'analyser l'activité et l'organisation réelles du travail des opérateurs, les failles et les dysfonctionnements, pour suggérer des pistes d'amélioration. » La consultante s'est d'ailleurs intégrée deux jours à l'équipe, pour assimiler les méthodes de travail. Son analyse a couvert toutes les dimensions de l'ergonomie, du port de charges aux gestes et postures des individus (sources d'accidents et de TMS (2)), en passant par l'architecture des postes de travail, l'environnement (sonore, thermique et lumineux), la communication (prises de commandes, circuit de l'information...), les circulations (trajets, croisements, espace...). Afin de décortiquer l'activité, dresser un bilan du site en matière de risques et présenter ensuite un plan d'action en fixant les priorités.

« Un tel projet n'a pu bien fonctionner que dans la mesure où le propriétaire a choisi d'impliquer dès le départ l'ensemble de son équipe qui a été une vraie force de propositions. La démarche est indispensable étant[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

FRUITS MALINS

FRUITS MALINS

01/05/2007 | Cuisine
LE RIZ DES INCAS

LE RIZ DES INCAS

Croquante à souhait

Croquante à souhait

GLACES ARTISANALES

GLACES ARTISANALES

Plus d'articles