informations et solutions pour restauration collective commerciale et snacking

espace

abonné

L'ardoise, nouvelle génération de déjeuners d’affaires

Publié le

| | | |

L'ardoise, nouvelle génération de déjeuners d’affaires

France, Finistère (29), Ergué Gabéric, traiteur Pennarun, offre bocaux

© (C) Emmanuel Berthier, tous droits réservés

 

La Maison Pennarun lance l’Ardoise une gamme inédite de déjeuners d’affaires  qui tiennent sur une ardoise

Le marché de l’événementiel d’entreprise a évolué et le budget moyen consacré aux séminaires et déjeuners d’affaires a diminué. Selon une enquête de Coach Omnium, cabinet spécialisé en études marketing dans le tourisme et l’hôtellerie, les dépenses en la matière ont chuté de 5,2 % entre 2013 et 2014.

Pour la Maison Pennarun, traiteur et organisateur de réceptions depuis 40 ans, basée en Bretagne (Rennes et Quimper), l’innovation est la réponse adéquate.

En 2016, la Maison lance une gamme de déjeuners complets destinés aux séminaires et déjeuners d’affaires, à des tarifs compétitifs. Une entrée, un plat et un dessert sont servis sur  une ardoise. « Nous adaptons notre offre à l’évolution du marché. Cela nous permet d’être précurseurs », explique Claire Pennarun, fille du fondateur et directrice générale de l’entreprise  familiale. La jeune femme et son frère, Ronan, en charge de la production, ont succédé à leur père, Bernard Pennarun, en 2011.

 

L’idée de ce nouveau concept leur est venue de l’envie de proposer une alternative aux traditionnels plateaux-repas peu écologiques dans leurs emballages. «  L’Ardoise nous séduit par son côté pratique et rétro. C’est un retour à la cuisine familiale », explique Claire Pennarun. Le concept, présenté aux premiers clients, emporte déjà une forte adhésion. La Maison réfléchit à d’autres idées comme des « pauses-déjeuners » à emporter ou à livrer sur le lieu de travail.

La Maison Pennarun, composée de 27 salariés, propose depuis plusieurs années des  réceptions en y intégrant des animations culinaires. « Nous nous différencions en étant innovants et créatifs», rappelle Ronan Pennarun. Cuisine moléculaire, préparation de plats sous les yeux des convives ou avec leur participation, ateliers mettant en avant les produits locaux (produits de la mer, pâté Hénaff, confitures locales...), figurent parmi les animations les plus réclamées par les entreprises. Engagée, l’entreprise s’est lancée dans une démarche ISO 20121 qu’elle devrait  obtenir en novembre 2016.

 

Réagissez à cet article

*Informations obligatoires

Donnez votre avis

 

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus