Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

L’appel à l’union de Didier Chenet

FLORENT BEURDELEY

Sujets relatifs :

L’appel à l’union de Didier Chenet

Le président du Synhorcat, Didier Chenet, a formellement appelé l’Umih et la CPIH à s’unir au Synhorcat, dans son discours de clôture du congrès du syndicat de la rue Gramont, qui se tenait lundi 13 décembre à Paris. Présent au congrès, le secrétaire d’état en charge des PME, commerce et tourisme, Frédéric Lefebvre, souhaite renforcer le volet investissement du contrat d’avenir.

Le milieu syndical patronal est décidément bien agité en cette fin d’année. Alors que le SNRTC vient d’obtenir sa représentativité et que la CPIH est désormais invitée permanente au directoire de l’Umih, c’est désormais le Synhorcat, par la voix de son président, Didier Chenet, qui souhaite s’unir à l’Umih et à la CPIH. Pour Didier Chenet : « le paysage syndical actuel est beaucoup trop morcelé. Nos différences ne doivent surtout pas nous éloigner mais nous rapprocher. ». Sera-t-il entendu ? Certains signes de rapprochement, tels que la présence de Didier Chenet à Biarritz, au congrès de l’Umih et celle, ce lundi, de Gérard Guy, président de la CPIH et de Claude Daumas, président de la Fagiht, permettent de le penser.
Ce congrès a réuni des invités de marque, parmi lesquels Kent Nyström, président de l’Hotrec, venu faire le point sur les enjeux actuels pour l’hôtellerie européenne. Lors de son discours, il a rappelé que : « le travail fourni par les représentants de l’industrie française, en commun avec l’Hotrec, sur la TVA dans la restauration en Europe peut-être considéré comme une grande réussite. » Il a précisé vouloir « développer une industrie de l’hôtellerie restauration dynamique et durable, produisant de l’emploi et de la croissance économique, promouvant et protégeant la précieuse culture Européenne et son héritage naturel. »

Renforcer les investissements
Très attendue également, l’intervention du secrétaire d’état aux PME, commerces et tourisme, Frédéric Lefèbvre. « J’ai beaucoup d’admiration pour vos métiers », a-t-il déclaré, avant de poursuivre : « je souhaite inscrire dans la durée la collaboration entre les pouvoirs publics et votre professions. C’est pourquoi je veux créer un nouvel avenant au contrat d’avenir, concernant les investissements ». Frédéric Lefebvre a également réitéré sa volonté de voir le titre de maître-restaurateur rentrer « dans la conscience collective, au même titre que les étoiles Michelin ». Enfin, le secrétaire d’état a annoncé la mise en place, dès l’an prochain, d’une semaine mondiale de la gastronomie, en partenariat avec Atout France et Ubifrance.
Un congrès riche d’annonces, donc, dont la prochaine édition devrait se tenir dans les salons de l’hôtel de ville de Paris, à l’invitation de Jean-Bernard Bros, adjoint au maire de Paris en charge du tourisme.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

  Quid de l’avenir des vins ?

Quid de l’avenir des vins ?

WINE PARIS, qui se tiendra du 10 au 12 février 2020, Parc des Expositions de Paris-Porte de Versailles, lance SO INTERNATIONAL by WINE PARIS, une série de débats prospectifs sur l’avenir et les enjeux des vins[…]

 HEINEKEN signe en France avec l’association Prévention Routière

HEINEKEN signe en France avec l’association Prévention Routière

Courtepaille mise sur l’intelligence artificielle pour son recrutement

Courtepaille mise sur l’intelligence artificielle pour son recrutement

Le Noël des Petits Princes chez Buffalo Grill

Le Noël des Petits Princes chez Buffalo Grill

Plus d'articles