Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

L'Afssa contre la collation du matin à l'école

La rédaction de Néorestauration
Pour l'Agence, cette collation ainsi que la distribution de lait ne sont plus justifiées et sont même préjudiciables pour l'équilibre alimentaire.

Sacré pavé dans la mare lancé par l'Afssa. Dans son avis rendu public mercredi 3 mars en fin d'après-midi, l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments, qui avait été saisie en août 2003 par la Direction générale de la santé, estime en effet que la collation du matin «de par sa composition, son horaire, son caractère systématique et indifférencié, n'est pas justifiée et ne constitue pas une réponse adaptée à l'absence du petit déjeuner ». Selon l'Agence, cette prise alimentaire serait même à l'origine d'un excès calorique favorisant la prévalence de l'obésité. Elle constitue également « un contre-message nutritionnel » incitant à une multiplication des prises alimentaires, à un acte de consommation déconnecté de la sensation de faim, et finalement à une « déstructuration des rythmes alimentaires ».

La distribution du lait à l'école n'est pas plus justifiée selon l'Agence. « D'une part, indique-t-elle, il n'existe pas d'insuffisance d'apport calcique au sein de la population concernée par la collation du matin, (et) d'autre part, les collations à base de lait représentent une part trop importante de la ration calorique journalière ».

L'Agence ne se limite à la critique, elle émet aussi plusieurs recommandations. Elle propose en particulier d'instaurer un petit déjeuner pour les enfants qui ne l'auraient pas pris; de distribuer des fruits à l'école dans le cadre de repas structurés;  de regrouper mensuellement les goûters d'anniversaire. Et enfin, de développer des actions de communication  et d'information auprès de l'ensemble des acteurs du milieu scolaire pour qu'ils s'approprient les arguments démontrant le caractère injustifié et inadapté de la collation du matin.

Ce diagnostic étant posé, il devra maintenant être évalué par la communauté scientifique et débattu par les acteurs de la santé publique et de la restauration scolaire, afin d'aboutir assez vite à un consensus. Il restera ensuite à l'Etat à prendre, sans trop attendre, les dispositions qui s'imposent.

jfvuillerme@neorestauration.com

Pour télécharger l'avis de l'Afssa : www.afssa.fr

 

 

 

 

 

 

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
26 sep - Paris
La RHD à l’heure du Healthy

Quels leviers pour relever les défis du mieux-manger ?

05 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Quelles solutions mettre en place pour la consommation de demain ?

Nous vous recommandons

Le taux de TVA dans la restauration devrait se maintenir

Le taux de TVA dans la restauration devrait se maintenir

La ministre de l'Economie, Christine Lagarde, a affirmé mardi sur RMC que le taux réduit de TVA en restauration demeurerait inchangé, en dépit de l'abandon de certaines niches fiscales. Selon Christine Lagarde, ce[…]

Les MOF et le groupe Le Duff s'associent

Les MOF et le groupe Le Duff s'associent

Les revenus des salariés

Les revenus des salariés

Les jeunes diplômés aspirent à un juste équilibre vie privée-vie professionnelle

Les jeunes diplômés aspirent à un juste équilibre vie privée-vie professionnelle

Plus d'articles