Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

L'aéroport de Toulouse-Blagnac s'offre un restaurant panoramique

FLORENCE JACQUEMOUD
L'aéroport de Toulouse-Blagnac s'offre un restaurant panoramique

L'insonorisation est un point clé du lieu, grâce à des panneaux capteurs de bruit placés au plafond, de la moquette au sol et une baie vitrée qui protège des réacteurs des avions.

© DR

Au niveau supérieur de l'aéroport de Toulouse-Blagnac, le 8e Ciel est la pièce maîtresse de l'offre gérée par Elior sur le site. Lounge, restaurant, salons privatifs... Chaque client y trouve son bonheur.

Se restaurer à l'heure de son choix, dans une ambiance design et feutrée, tout en bénéficiant d'une vue panoramique imprenable sur les pistes de l'aéroport, tel est le concept mis en place par Elior. Ouvert en mai dernier, en lieu et place d'un autre restaurant, le 8e Ciel propose une palette d'offres bien différenciées : un espace lounge, meublé de tables basses grises et de banquettes orange ; une partie restaurant où s'articulent petites et grandes tables, ainsi qu'une longue table d'hôtes rectangulaire ; un lieu modulable pouvant être découpé en deux salons privatifs VIP, par une paroi mobile.

UN ESPACE MODULABLE

 

Juliette Faugère, du cabinet d'architectes bordelais Luc-Arsène Henry et Alain Triaud, a imaginé l'aménagement du site. Il offre une visibilité totale sur la salle, grâce à un jeu de cloisons basses, grises et orange, et une vue plongeante sur les mouvements d'avions avec, au loin, les entrepôts où se construisent les Airbus A 380. Certaines cloisons, sur roulettes, peuvent se déplacer facilement pour moduler l'espace. Elior a aussi refait les 400 m2 de cuisines, de la ventilation à l'ensemble du matériel.

Le 8e Ciel se veut complémentaire des autres prestations proposées par Elior sur l'aéroport (bar Stade toulousain, café Jean Bacquié et food-court qui regroupe Colombus Café, Olive et Citron, la Boîte à Pizza et Pomme de Pain). « Nous ne voulions créer ni une brasserie ni un restaurant gastronomique, mais trouver un nouveau positionnement, explique Daniel Rigoni, le directeur d'exploitation d'Elior. Les voyageurs, le personnel de l'aéroport (4 000 salariés) et les clients venant uniquement pour le restaurant ont le choix entre un service à table, une grande assiette sur le pouce dans l'espace lounge ou un repas d'affaires. »

Elior a fait appel à Michel Sarran, restaurateur toulousain étoilé, pour créer sa carte de saison, à base de produits frais, sur laquelle les fournisseurs locaux sont mis en avant. Deux menus sont proposés à 18 euros (entrée + plat du marché ou plat du marché + dessert) et 25,50 euros (foie gras, cassoulet, dessert), auxquels s'ajoutent un choix de grands vins et le menu des Petits princes à 7 euros pour les moins de 10 ans.

 

« Deux fois par an, nous proposerons aussi une semaine Michel Sarran, avec un repas complet réalisé par le chef, et nous offrirons bientôt, dans l'un de nos bars et en vente à emporter, une salade et un sandwich signés du chef étoilé, poursuit Daniel Rigoni. Nous servons sept jours sur sept, de 11 heures à 22 heures. L'espace peut également être entièrement privatisé pour des manifestations particulières. »

« Nous ne voulions créer ni une brasserie ni un gastro, mais trouver un nouveau positionnement. »

Daniel Rigoni, directeur d'exploitation d'Elior sur l'aéroport de Toulouse-Blagnac

 

LES TENDANCES

Un décor feutré et résolument années 70 L'élargissement des plages horaires La mise en valeur d'un lieu atypique, avec une vue dégagée sur les pistes

Les plus

La possibilité de manger de 11 heures à 22 heures Le menu enfant à 7 euros Les formules petits déjeuners : Éveil à 7,60 euros et Brunch à 9,30 euros La carte des vins « Petits prix pour des grands crus » Les écrans affichant les heures de départ des avions

Les moins

Une décoration froide, du fait du choix des couleurs et de la surface occupée par le restaurant

1,6 M D'EUROS

DE CHIFFRE D'AFFAIRES SUR LES 8 M D'EUROS RÉALISÉS PAR ELIOR SUR L'ENSEMBLE DES SITES DE L'AÉROPORT 2 M D'EUROS D'INVESTISSEMENT DANS LA CUISINE ET LA SALLE 20 À 29 EUROS DE TICKET MOYEN

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Le « so british » M et S Café est de retour

Le « so british » M et S Café est de retour

L'enseigne de magasins britanniques Marks et Spencer fait son « come back ». Comme dans le centre commercial parisien de Beaugrenelle, ses points de vente sont désormais dotés d'un M et S Café. Un espace[…]

01/12/2013 | SnackingConcepts
Courtepaille ouvre en pied d'hôtel

Courtepaille ouvre en pied d'hôtel

Léon de B. importe les moules-frites en centre-ville

Léon de B. importe les moules-frites en centre-ville

Villoresi, un laboratoire vert sur l'autoroute italienne

Villoresi, un laboratoire vert sur l'autoroute italienne

Plus d'articles