Kent autorise le tabac pour enrayer la baisse de consommation (Caterer & Hotelkeeper)

La rédaction de Néorestauration

Le pub Kent est revenu sur son interdiction de fumer au bar en constatant que cette mesure avait eu pour effet de faire plonger les ventes de bières en hiver. Chris Geer, le propriétaire, avait repris cet établissement, dans le village de Groombridge, il y a quatre ans. Il était parvenu à multiplier le chiffre d'affaires par six, en raison notamment de l'ouverture d'un restaurant. Le solide représente, à ce jour, 55 % des ventes.

Ayant déclaré le restaurant non fumeur, Chris Geer avait autorisé les fumeurs autour du bar. Néanmoins, certains dîneurs qui désiraient s'installer au bar ont protesté. Aussi, en juin 2004, l'établissement passait entièrement non fumeur.

« En été, les consommateurs qui voulaient fumer se sont rendus dans le jardin à l'extérieur mais en automne et en hiver, ce n'était plus possible. Ils ont fini par se détourner de notre établissement », commente Chris Geer. En conséquence, le pub a vu ses ventes de bières s'effondrer.

Aussi, les fumeurs ont de nouveau droit de cité autour du bar depuis un mois, si bien que la vente de bières remonte en flèche (+ 70 %).

Cette expérience démontre que la loi contre le tabagisme, qui prévoit d'interdire le tabac dans les lieux où l'on sert des repas, va poser un vrai problème dans les établissements en provoquant une hémorragie de clientèle. (Caterer & Hotelkeeper, le 14 février 2005)

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
02
dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

05
dé - Paris
CONGRÈS RHD 2022

Fidélité, ancrage territorial, expérience…quelles redéfinitions de l’écosystème de la RHD