informations et solutions pour restauration collective commerciale et snacking

espace

abonné

Jean-Rémy Dumont, nouveau président de l’UDIHR

Publié le

| | | |

Jean-Rémy Dumont, nouveau président de l’UDIHR

© Jean-Rémy Dumont

Lors des dernières assises de l’UDIHR, Jean-Rémy Dumont, directeur de la restauration des Hospices Civils de Lyon (HCL), a été élu président, succédant ainsi à Sylvain Zercher, ingénieur restauration du Groupe Hospitalier La Rochelle-Ré-Aunis.

 

 Né à Pau en 1974 de parents hôteliers-restaurateurs, Jean-Rémy Dumont a grandi dans les fumets des cuisines. Après son bac, c’est donc tout naturellement qu’il passe un BTS d’hôtellerie-restauration pour reprendre l’affaire familiale et qu’il entre chez les Darroze, à Oloron Sainte-Marie, pour son contrat de qualification.

Arrivé à Paris, il poursuit ses classes chez Yves Camdeborde à La Régalade. Quand il comprend que « je ne serai jamais Paul Bocuse », en 1997, il passe le concours de Technicien Supérieur Hospitalier de l’AP-HP et entre à l’hôpital Charles-Foix comme chef de cuisine.

 

Dès l’année suivante, il adhère à l’UDIHR. Suit en 2002 un master en Management de la restauration collective et l’obtention du grade d’ingénieur hospitalier. Entre 2005 et 2009, en tant qu’ingénieur logistique, il rejoint l’hôpital marin de l’AP-HP à Hendaye, puis pilote la restructuration de la restauration du centre hospitalier Félix Guyon de Saint-Denis de La Réunion.

De retour en métropole, il ouvre l’UCPA Grand-Est des HCL (18 000 repas/jour). Depuis 2014, il dirige la restauration des HCL. En 2016, un master Enjeux et Politique de santé à Science Po Lyon/Université Jean Monnet de Saint Etienne, lui ouvre encore de nouveaux horizons.

Et le nouveau président d'ajouter: "La présidence de l’UDIHR est ma façon de rendre un peu de tout ce que j’ai reçu de la part des nombreux professionnels que j’ai rencontrés tout au long de mon parcours, sans lesquels je ne serais pas ce que je suis devenu. C’est la possibilité de partager avec eux des valeurs personnelles autour du plaisir du bien-manger, ainsi que des engagements professionnels autour des enjeux actuels de l’alimentation à l’hôpital. Notre défi : proposer des offres différenciées et adaptées au patient ambulatoire, au patient de court séjour, au patient chronique, au personnel… C’est cette réflexion que j’aimerais mener avec mes collègues, indissociable aujourd’hui de celle sur notre emprise écologique. Et, au coeur de nos pratiques, une préoccupation quotidienne, qui pour ma part me vient de mon enfance : la prévenance à l’égard de l’autre"

Réagissez à cet article

*Informations obligatoires

Donnez votre avis

 

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus