Jean Ducourtieux devrait quitter le giron de Lu France

La rédaction de Néorestauration

Sujets relatifs :

,
La société DPI dirigée par Alain Téot a été choisie par Lu France pour le rachat de l'activité et de la marque Jean Ducourtieux.
La société DPI dirigée par Alain Téot devrait racheter l'activité et la marque Jean Ducourtieux (spécialiste dans les prêts-à-garnir et les pâtes feuilletées) à Lu France. Si Alain Téot a été retenu parmi quatre candidatures, c'est en raison notamment de sa connaissance du réseau de la restauration hors domicile.
Lu a considéré en effet, qu'il était bien placé pour assurer le développement de l'activité (7300 tonnes/an) et la pérennité des emplois (230 salariés) du site basé à Champagnac. Le projet du nouvel acquéreur repose sur trois axes de croissance : élargissement de la gamme de produits fabriqués, le développement des ventes à l'export et le renforcement des parts de marché dans la RHD, notamment auprès des brasseries, cafetiers et indépendants. La marque continuera à être distribuée par le GIE Club Restauration tandis que Lu France maintiendra au minimum pendant trois ans la production des biscuits de la marque (Palmito, Sirtaki...) au sein de l'usine.


Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Interdiction des dénominations carnées pour les produits à base de protéines végétales : le décret est paru

Interdiction des dénominations carnées pour les produits à base de protéines végétales : le décret est paru

Fini les mots steaks, filets, saucisses pour désigner des produits à base de protéines végétales… Le décret d’application qui interdit l’utilisation de ces dénominations animales pour promouvoir ou commercialiser des protéines...

30/06/2022 | VégétalRéglementation
Traiteur de Paris lance sa Tatin aux pommes

Traiteur de Paris lance sa Tatin aux pommes

Boucles de réemploi : Eternity Systems et PSE s’associent

Boucles de réemploi : Eternity Systems et PSE s’associent

« Nous espérons amener une centaine de clients réguliers sur notre offre BtoB », explique Sylvain Greiner, d’Eataly Paris

« Nous espérons amener une centaine de clients réguliers sur notre offre BtoB », explique Sylvain Greiner, d’Eataly Paris

Plus d'articles