Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Jacques Pourcel quitte la présidence de la Chambre syndicale

La rédaction de Néorestauration
Le chef triple étoilé du Jardin des Sens (Montpellier) s'explique sur sa démission de la présidence de la Chambre syndicale de la haute cuisine française.

Jacques Pourcel a choisi de mettre prématurément un terme à son mandat de président de la Chambre syndicale de la haute cuisine française. Il a pris cette décision à la suite de la polémique suscitée par la diffusion dans les médias de la lettre interne, adressée aux adhérents de l'organisation, les invitant à réfléchir sur le rôle des guides gastronomiques et des critiques culinaires après le suicide de Bernard Loiseau.

« Cette note interne n'était, en aucun cas, destinée à être mise sur la place publique. Il s'agissait simplement de dresser un état des lieux et d'inviter les chefs à réfléchir sur la place occupée par les guides et les journalistes gastronomiques, afin d'arrêter ultérieurement une position commune après concertation. J'ai donc livré mon sentiment et je souhaitais recueillir les réactions de mes pairs. Malheureusement, ce courrier a été communiqué aux médias, de façon tout à fait indélicate, sans mon autorisation, et je ne peux que le déplorer. Inévitablement, j'ai été pris à partie par certains journaux alors que je n'avais, à aucun moment, voulu jeter de l'huile sur le feu. Pour couper court à cette situation et retrouver ma sérénité, j'ai donc préféré démissionner. »

Si cette affaire a constitué un facteur déclenchant, d'autres motifs sont à l'origine du départ de Jacques Pourcel. Elu en juin 2001 à la présidence du syndicat, le chef espérait alors donner un nouveau souffle à cette organisation en mobilisant les énergies et les talents des jeunes chefs. Il souhaitait faire avancer divers projets et aplanir les querelles partisanes. Jacques Pourcel avait à coeur de doter le syndicat de nouveaux moyens financiers en créant une fondation, sponsorisée par des industriels de l'agroalimentaire. Ce chantier s'est heurté à l'hostilité d'un certain nombre de chefs, qui, ayant déjà noué à titre personnel des partenariats avec des sociétés agroalimentaires, ne désiraient pas que ces dernières débloquent aussi des fonds pour la chambre syndicale. Ils le vivaient comme un conflit d'intérêts.

Un simple adhérent 

Par ailleurs, Jacques Pourcel réfléchissait à la mise en place d'un label «haute cuisine française», garant de la qualité et de la traçabilité de produits agroalimentaires commercialisés en grande distribution, afin de valoriser les savoir-faire mis en oeuvre et de faire mieux connaître, auprès du grand public, la philosophie de l'association. Cette idée s'est heurtée, là encore, à de sérieuses résistances.

Enfin, Jacques Pourcel avait songé à mettre en place une action, en accord avec les restaurateurs et les maisons de vins et de spiritueux, afin d'inciter les consommateurs à boire moins mais mieux. « Je constate que l'individualisme continue de l'emporter sur l'intérêt général », poursuit Jacques Pourcel. « Cet état d'esprit a pour effet de paralyser toute initiative. Comment animer un syndicat dans ces conditions ? Pour l'heure, j'ai donc choisi, en accord avec mon frère Laurent, de me consacrer à la bonne marche de mes affaires. Je demeurerai au sein de la chambre syndicale comme simple adhérent. »

Le chef du Jardin des Sens assurera, cependant, la transition au cours du mois d'avril jusqu'à élection par le bureau d'un nouveau président. A ce jour, plusieurs candidats sont pressentis mais aucun n'a encore donné son accord. Il faut dire que les dissensions qui empoisonnent la vie de la Chambre syndicale donnent matière à réflexion...
pcecconello@neorestauration.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
26 sep - Paris
La RHD à l’heure du Healthy

Quels leviers pour relever les défis du mieux-manger ?

05 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Quelles solutions mettre en place pour la consommation de demain ?

Nous vous recommandons

Appel à candidature Trophée Jean Rougié

Appel à candidature Trophée Jean Rougié

Le Trophée Jean Rougié du foie gras et de la truffe 2020 se tiendra le samedi 18 janvier lors de la Fête de la Truffe à Sarlat. Cette édition 2020 sera présidée par le chef Christophe Müller,[…]

  Restau’co nouveau membre du CNIEL

Restau’co nouveau membre du CNIEL

Valo Resto Pro renforce son maillage

Valo Resto Pro renforce son maillage

Natexpo : Zoom sur la restauration

Natexpo : Zoom sur la restauration

Plus d'articles