Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Jacques Decoret investit sa nouvelle demeure à Vichy

Isabel Soubelet

Sujets relatifs :

, ,
Jacques Decoret investit sa nouvelle demeure à Vichy

Jacques Decoret, espoir Michelin 2 étoiles en 2008, a ouvert son nouveau restaurant fin septembre dans le bâtiment de la Compagnie fermière de Vichy.

© Christophe DARBELET

Initié il y a six ans, le projet du chef étoilé a vu le jour en septembre. C'est un travail de longue haleine mené avec obstination par Jacques et Martine Decoret, à Vichy, qui vient d'être récompensé. Installés dans la ville de longue date - le chef y a fait l'école hôtelière - ils étaient en quête d'une nouvelle adresse, en harmonie avec leur évolution qui nécessitait davantage de place côté cuisine comme côté salle. C'est chose faite. À la suite de très nombreuses négociations, tractations et discussions assez complexes, la ville s'est portée acquéreur du bâtiment de la Compagnie fermière de Vichy (CFV), propriété de l'État. Aujourd'hui, le restaurateur le loue sous certaines conditions. Après dix mois de travaux, l'établissement a ouvert ses portes fin septembre.

C'est dans un bâtiment de 1855, Napoléon III, tout en briques, ce qui est assez rare pour Vichy, que les clients peuvent venir (re)découvrir la cuisine inventive du chef. Les quatre niveaux du site d'origine ont été conservés, avec pour chacun une attribution spécifique : un appartement sous les toits, cinq chambres à l'étage, le restaurant et la cuisine au rez-de-chaussée, et au niveau inférieur, la partie technique avec les chambres froides, le réfectoire pour le personnel et la cave de l'époque. Côté salle, un agrandissement substantiel, qui représente environ 50 % du jardin d'origine, a été réalisé grâce à l'ajout d'un cube de verre qui forme la salle du restaurant. Les clients profitent ainsi du parc et d'une belle lumière.

« En cuisine, c'est un grand bouleversement. Nous sommes passés de 30 à 100 m² ! La réalisation est la plus linéaire possible, mais après réflexion, nous n'avons pas opté pour une cuisine ouverte », précise Jacques Decoret. Originalité également côté ambiance. Pas de carrelage blanc en cuisine, mais de la céramique qui reproduit l'ardoise au sol comme sur les murs. Sur le plan gastronomique, les clients vont retrouver le Menu confiance du chef (dix à douze services, 110 € hors boissons, 160 € avec les vins), sans augmentation de prix, comme il le souhaitait au moins au démarrage. C'est une nouvelle page qui s'ouvre pour Jacques Decoret, espoir Michelin 2 étoiles en 2008. Tout semble désormais en place pour franchir le pas en mars 2009.

LES CHIFFRES

1,6 M € d'investissement 35 places assises dans le restaurant Une salle-salon qui peut accueillir 20 à 25 personnes, avec tout l'équipement nécessaire pour les réunions professionnelles : TV, accès wifi... 5 chambres décorées de manière individuelle, dans un style contemporain, avec une touche Napoléon III 14 personnes et une augmentation des effectifs en cours

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Une carte interactive du bien-manger durant le confinement

Une carte interactive du bien-manger durant le confinement

« La nourriture n’est pas une marchandise, c’est un bien culturel qui relie les hommes et toute la biodiversité du vivant » rappelle joliment le Collège Culinaire de France. Né de[…]

Covid-19 : salariés et employeurs de la branche exonérés des cotisations santé et prévoyance

Covid-19 : salariés et employeurs de la branche exonérés des cotisations santé et prévoyance

Loyers en centre commerciaux : des enseignes de restauration lancent une action commune avec Gouache Avocats

Loyers en centre commerciaux : des enseignes de restauration lancent une action commune avec Gouache Avocats

« Entrer dans une routine de crise serait déjà un premier pas »

« Entrer dans une routine de crise serait déjà un premier pas »

Plus d'articles