abonné

Jacques Boudin, restaurateur sommelier, patron de l'Atelier des Compères à Paris

Sujets relatifs :

Jacques Boudin, restaurateur sommelier, patron de l'Atelier des Compères à Paris

© DR

« LA COULEUR ANNONCE LE GOÛT »

Je ne suis pas d'accord avec ceux qui disent que le rosé va avec tout », s'insurge Jacques Boudin. Selon lui, il existe différents styles de rosés et des spécificités réelles selon les régions. Un rosé peut ainsi très bien être un premier vin, voire faire une excellente transition entre l'apéritif et l'entrée. Pour ce sommelier d'expérience, la couleur annonce le goût. A sa carte on trouve le rosé de Provence, La Calice qui est un vin rose très clair, de charme aux notes féminines fruitées et florales. Il est fort d'une palette aromatique riche avec une structure en bouche pas trop imposante. C'est plutôt un vin de midi. Le Clos Canos, en revanche, avec une robe plus soutenue est un rosé des Corbières plus « vineux » qui offre une puissance en bouche plus forte. Il peut se marier avec une viande, une grillade, un poisson. Le restaurateur vient d'introduire un rosé du Maroc et un autre de Corse pour diversifier encore sa[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Jour teste l’afterwork dans 11 restaurants

Jour teste l’afterwork dans 11 restaurants

Jour fait évoluer son offre, comme les moments de consommation qu’elle adresse. Centrée avant la crise sanitaire sur le déjeuner, elle étire son amplitude horaire vers le soir, à l’instar de ses planch’apéro, tout juste lancées...

21/07/2022 | Offre
Pour sa 1ère ouverture, Place to Eat prend le contrepied du péri-urbain

Pour sa 1ère ouverture, Place to Eat prend le contrepied du péri-urbain

Quick teste le burger veggie dans ses 107 restaurants

Quick teste le burger veggie dans ses 107 restaurants

« Le marché du delivery est devenu assez frénétique », dit Jean Valfort, fondateur de Dévor

Interview

« Le marché du delivery est devenu assez frénétique », dit Jean Valfort, fondateur de Dévor

Plus d'articles