Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Ins Grüne, la cafet étudiante « verte »

MARIE LUGINSLAND
Ins Grüne, la cafet étudiante « verte »

© DR

Trois Crous allemands ont choisi Ins Grüne, une nouvelle formule de cafés bars modulables à souhait. Une véritable oasis de verdure et de restauration durable au coeur des campus.

Comme son nom l'indique, Ins Grüne signifie « se mettre au vert ». Partant du constat que les étudiants allemands sont stressés depuis que le processus de Bologne a réformé le système des études en Europe, le Deutsches Studentenwerk (DSW, fédération des Crous allemands) a mis en place un lieu de détente. Il a conçu, en partenariat avec un torréfacteur rodé à la grande distribution, une formule de cafés bars offrant un dépaysement garanti.

Le concept peut être configuré sur une surface de 25 à 400 m². Il s'appuie sur un comptoir servant de 8 à 20 heures en semaine, et de 9 à 18 heures le samedi. L'offre comprend des boissons chaudes et froides, des snacks et des pâtisseries. Le site est aménagé avec des lounges, des murs tapissés de verdure, des pelouses synthétiques, et diffuse des chants d'oiseaux en fond sonore. Tout y est vert, des matériaux recyclés ou recyclables aux choix énergétiques.

« FLÂNER ET SE DÉTENDRE »

 

La carte comprend une offre standardisée produite localement. Ins Grüne décline sur toutes ses facettes son caractère durable et bio. « Ces cafés bars créent une ambiance incitant à flâner et à se détendre », souligne Jörg-Markus zur Oven, responsable de la restauration au sein du DSW, qui espère endiguer la concurrence des cafés et coffee shops qui fleurissent aux abords des campus. Grâce à Ins Grüne, la détente et la restauration des étudiants restent gérées et financées par le Crous, qui a investi de 25 000 à 40 000 euros dans la formule et table sur un amortissement de trois à cinq ans selon les sites.

Après les ouvertures sur les campus des villes de Greifswald, Göttingen et Essen-Duisburg début 2010, dix-neuf autres Crous opteront pour ce concept d'ici à 2012. En 2015, cinquante des cinquante-huit Crous allemands devraient se mettre au vert.

« L'étudiant est comme un client qui doit, au cours de sa journée, pouvoir trouver un lieu calme où se détendre et communiquer avec les autres. »

Jörg-Markus zur Oven, responsable de la restauration au sein de Deutsches Studentenwerk

 

LES TENDANCES

La création de lieux de repos au coeur des universités Un concept standard sur chaque site Des produits biologiques et issus du commerce équitable, valeurs fortes chez les jeunes Allemands

Le principe

Une prestation dédiée aux étudiants et gérée par le Crous de chaque université Des modules adaptables selon les sites Un cadre varié - pelouse, lounge, mur végétal - articulé autour du comptoir central

Les chiffres

25 à 40 000 euros d'investissement selon la surface 5 euros de ticket moyen 1 à 2 personnes pour la formule comptoir 4 à 6 personnes pour le lounge

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
03 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Objectif 2022 : quel modèle de restauration

Nous vous recommandons

Le « so british » M et S Café est de retour

Le « so british » M et S Café est de retour

L'enseigne de magasins britanniques Marks et Spencer fait son « come back ». Comme dans le centre commercial parisien de Beaugrenelle, ses points de vente sont désormais dotés d'un M et S Café. Un espace[…]

01/12/2013 | SnackingConcepts
Courtepaille ouvre en pied d'hôtel

Courtepaille ouvre en pied d'hôtel

Léon de B. importe les moules-frites en centre-ville

Léon de B. importe les moules-frites en centre-ville

Villoresi, un laboratoire vert sur l'autoroute italienne

Villoresi, un laboratoire vert sur l'autoroute italienne

Plus d'articles