L'Ania, l'association des industries alimentaires, s'inquiète

MARIE FRUMHOLTZ
L'Ania, l'association des industries alimentaires, s'inquiète

« On pédale beaucoup sans savoir où on va », a résumé Jean-Philippe André, lors de la conférence de presse de rentrée de l’Association nationale des industries alimentaires (Ania) dont il est le président. D'après les données présentées, les marges des acteurs du secteur sont grignotées de toute part. D'abord par la hausse considérable cette année des prix de l'énergie (+57 %), des matières premières (+29%) et des emballages (+26%). Par ailleurs, les négociations commerciales s'éternisent, certaines débutées au printemps sont toujours en cours, et les rendent perdants. Dès lors, difficile pour eux de se projeter pour les mois à venir. La loi Egalim ajoute encore de la pression, notamment pour les petites entreprises, idem pour les difficultés de recrutement puisqu'entre 30 000 et 40 000 postes sont non pourvus à l'heure actuelle. Cependant, Jean-Philippe André ne s'attend pas à une multiplication des défaillances d'entreprises, même s'il préfère rester prudent et éviter toute prévision hasardeuse.

41 % des foyers français fragilisés par la crise

Côté consommateur, l'inflation est devenue une préoccupation majeure, selon l'étude menée par le cabinet NielsenIQ pour l'Ania. Si après deux ans de confinements successifs et de télétravail généralisé, une baisse des volumes de vente des produits de grande consommation (PGC) était attendue, cette chute a sans doute été accélérée par la hausse des prix (+7,5% au mois de septembre par rapport à janvier 2022 pour toutes les catégories de PGC). 41% des foyers français se disent fragilisés, surtout ceux ayant des enfants. Par conséquent, ils recherchent davantage la promotion que la premiumisation du produit. La consommation de bio est en baisse, de même pour les produits frais, principalement chez les familles. A noter, toutefois, que les foyers dont les membres ont moins de 50 ans et n'ont pas d'enfant consomment moins chez eux depuis la réouverture de la RHD.
Septembre 2022

Nous vous recommandons

Umiami installe son premier site de production de viande végétale dans une ancienne usine Unilever

Umiami installe son premier site de production de viande végétale dans une ancienne usine Unilever

La startup de la foodtech prend la suite de l’ancien site industriel Knorr en Alsace pour y produire ses alternatives végétales à la viande à l'horizon mi-2023.Après avoir annoncé cette année une levée de fonds de 26,5 millions...

Le jambon San Daniele AOP part à la conquête des chefs français

Le jambon San Daniele AOP part à la conquête des chefs français

Reitzel poursuit la relance du cornichon français

Reitzel poursuit la relance du cornichon français

Maisons du Monde se rapproche encore des professionnels

Maisons du Monde se rapproche encore des professionnels