Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Impact des normes IFRS sur les comptes de Sodexho Alliance

La rédaction de Néorestauration
Le résultat net part du groupe s'établit à 215 M€, au lieu de 159 M€ en normes françaises.
Le groupe Sodexho Alliance, qui applique les normes IFRS (International Financial Reporting Standards ) depuis le 1er septembre 2005, présente aujourd'hui les impacts de ces normes pour l'exercice 2004/2005.
- Chiffre d'affaires : les normes IFRS ont peu d'impact sur le chiffre d'affaires 11,693 Md€  contre 11,672 Md€ en normes françaises.
- Résultat opérationnel : le résultat opérationnel IFRS comprend le résultat d'exploitation tel qu'arrêté en normes françaises, les dépréciations d'écarts d'acquisition et la majorité des produits et charges exceptionnels. Ce résultat opérationnel s'élève à 443 M€. Hors impact de la provision passée au cours de l'exercice précédent au terme du litige américain, il s'élève à 505 M€ contre un résultat d'exploitation de 530 M€ en normes françaises. Hors impact de cette provision, la marge opérationnelle en IFRS ressort à 4,3%.
- Résultat net : il s'établit à 215 M€ au lieu de 159 M€ car dans les normes IFRS, il n'y a plus d'amortissement des écarts d'acquisition.
- Trésorerie : au 31 août 2005, la trésorerie et équivalents de trésorerie s'élèvent à 928 M€ (net des découverts bancaires) contre 1,366 Md€ en normes françaises.
- Capitaux propres : au 31 août 2005 les capitaux propres s'élèvent à 2,063 Md€ contre 2,136 M€ en normes françaises.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Deliveroo lance la seconde édition du Big Pitch

Deliveroo lance la seconde édition du Big Pitch

Qui, parmi les 14 000 livreurs partenaires de Deliveroo, succèdera à Romain Guiet, dont l’application Ares permet aux clubs sportifs d’optimiser la préparation physique de leurs athlètes, et à[…]

26/01/2021 | Livraison
Pertes d'exploitation: le Tribunal de Commerce de Paris penche de nouveau côté restaurateurs

Pertes d'exploitation: le Tribunal de Commerce de Paris penche de nouveau côté restaurateurs

Ferrandi Paris aussi passe au Click&Collect

Ferrandi Paris aussi passe au Click&Collect

Du côté des organisations professionnelles, un certain soulagement

Du côté des organisations professionnelles, un certain soulagement

Plus d'articles