i-lunch fait un premier bilan de son système de consigne

YANNICK NODIN
i-lunch fait un premier bilan de son système de consigne

La semaine européenne de la réduction des déchets approche, et se tiendra du 20 au 28 novembre. L’occasion pour i-lunch, qui opère ses frigos connectés, corners et espaces de restauration en entreprise, de faire un bilan sur la mise en place de son système de consigne. I-lunch, une centaine d’entreprises en portefeuille, a banni les couverts et les bouteilles en plastique de ses prestations afin de proposer des couverts réutilisables ainsi que des emballages Tetra Pak et en verre recyclable. Le salarié qui réserve son repas sur sa plateforme avance 2€ de caution pour le contenant en verre grand modèle et 1€ pour le petit. À l'image de la consigne traditionnelle, le salarié récupère le montant de la caution une fois le contenant rendu. Ce système permet à I-lunch de récupérer, trier, laver et réutiliser les contenants des collaborateurs des dizaines de fois avant de les recycler.

 

Aujourd'hui, 40% de ses clients utilisent ce système de consigne avec des contenants entrée, plat, dessert en verre réutilisables. Grâce à cela, elle a permis d'épargner 1 tonne de plastiques jetables en 2020. Un chiffre qu'elle compte multiplier par 10 cette année : « Nous observons une vraie évolution sur le secteur de la restauration d'entreprise, de plus en plus de nos clients souhaitent s'orienter vers notre service zéro déchet, souligne via communiqué Victoria Benhaïm, fondatrice d’i-lunch. Les acteurs privés sont de plus en plus conscients qu'ils ont une responsabilité sociétale et qu'elle se joue aussi sur la pause du midi. » La startup ambitionne que 50% de ses clients passent en zéro déchet dès la fin de l'année, mais aussi accompagner ses clients pour la mise en place de filières de collecte et de recyclage avec tri sélectif au sein de leurs locaux.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

« Nous espérons amener une centaine de clients réguliers sur notre offre BtoB », explique Sylvain Greiner, d’Eataly Paris

« Nous espérons amener une centaine de clients réguliers sur notre offre BtoB », explique Sylvain Greiner, d’Eataly Paris

Ouvert en 2019 par le Groupe Galeries Lafayette, master-franchisé de la marque en France, Eataly Paris a de suite bénéficié de l’attractivité de son concept, mêlant restauration et surfaces retail, et dû rapidement déchanter,...

28/06/2022 |
Frichti accélère sur son format Cafet’

Frichti accélère sur son format Cafet’

« Notre intérêt pour la restauration ne se limite pas au fast-casual », disent Frédéric Wargnies et Henri Topiol, de Montefiore Investment

« Notre intérêt pour la restauration ne se limite pas au fast-casual », disent Frédéric Wargnies et Henri Topiol, de Montefiore Investment

Boostée par la crise sanitaire, la livraison s’est installée dans les préférences, selon NPD Group

Boostée par la crise sanitaire, la livraison s’est installée dans les préférences, selon NPD Group

Plus d'articles