Hilton résiste grâce aux jeux

La rédaction de Néorestauration

Le groupe britannique Hilton réalise de belles performances 2003 malgré un contexte international mauvais.

Preuve que les paris et jeux sont une division stratégique qui a toutes les raisons de séduire de plus en plus de groupes hôteliers. Hilton sauve son année 2003 grâce à ces activités. En effet, le groupe britannique a dégagé en 2003 un bénéfice avant impôts, amortissement des survaleurs et résultats exceptionnels de 272,4 M£ (406,56 M€), contre 271,4 M£ en 2002. Le CA du groupe s’est élevé à 8,931 Md£ (13,3 Md€), en progression de 63 %. Ces performances proviennent surtout de la division Ladbrokes (paris et jeux) qui a enregistré une hausse de 43,4% de ses bénéfices d’exploitation à 214,1 M£ contre un recul de 30 % des profits d’exploitation de l’hôtellerie à 146,5 M£. Avant impôts, mais après amortissements des survaleurs et résultats exceptionnels, le bénéfice s’est élevé à 171,2 M£, contre 156,1 M£ en 2002, permettant au groupe de verser un dividende de 8,92 pence, stable par rapport à 2002.
pfedele@neorestauration.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
02
dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

05
dé - Paris
CONGRÈS RHD 2022

Fidélité, ancrage territorial, expérience…quelles redéfinitions de l’écosystème de la RHD