Hausses et ruptures, la restauration collective au centre des tensions

ENCARNA BRAVO
Hausses et ruptures, la restauration collective au centre des tensions

Ils étaient 100 acheteurs, représentatifs de tous les secteurs de la restauration collective, connectés hier mercredi 13 avril au café débat sur la flambée des prix, organisé en urgence pour répondre à la situation exceptionnelle du secteur. Dans un quotidien particulièrement mouvementé, les collectivités subissent des tensions quotidiennes sur leurs achats et sont conscientes de la fragilité de la situation pour leurs fournisseurs.
 



Dès décembre, Restau'co, en filière RHD*, a alerté les différents Ministres sur la mise en danger de notre filière. Une alerte reprise en février dans une tribune et lors de notre intervention au salon de l'agriculture, comme l'ont rappelé Pierre Perroy et Eric Juttin de la CGI. Ils ont également partagé les différents facteurs que subissent les acteurs de la filière, entre crises sanitaires et crise militaire, et qui fragilisent leurs adhérents.


Amandine Colin, responsable de la mission développement de la fonction achats au Département du Nord, a partagé son expérience d'acheteur : comment prévoir l'impact budgétaire, échanger régulièrement avec ses fournisseurs, adapter ses futurs marchés. Elle a expliqué les circulaires Premier Ministre n°6335 et n°6338 qui appellent les acheteurs publics au soutien des filières et précisent les modalités à suivre pour l'application des hausses sur les marchés en cours. Des processus complexes qui sont détaillés dans les formations achat public (3 et 4 mai ou 8 et 9 juin).

Dialoguer avec ses fournisseurs, est le mot d'ordre partagé par tous et repris par Sylvie Dauriat, présidente du réseau. Dans cette période exceptionnelle, elle a également appelé à une tolérance dans les objectifs qui nous sont fixés pour nous permettre de préserver l'essentiel : adapter nos menus pour conserver notre mission de nourrir le plus grand nombre.

Avec l'intervention de plusieurs adhérents et formateurs Restau'co, les participants ont pu partager leurs pratiques face à ces hausses inédites.  La question principale restant posée, à la fin des débats, étant : qui va payer, sachant que les adhérents ont exprimé "s'inquiéter pour leur budget" ; une minorité ayant pu compter sur une revalorisation budgétaire.

*Courrier et tribune co-signé par la FNSEA, La Coopération Agricole, Geco, CGI, SNRC, SNERS et Restau'Co. 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
02
dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

05
dé - Paris
CONGRÈS RHD 2022

Fidélité, ancrage territorial, expérience…quelles redéfinitions de l’écosystème de la RHD

Nous vous recommandons

Aurélie Stewart, directrice RSE d'Elior : « La notion d’accompagnement est fondamentale, les outils ne suffisent pas »

Aurélie Stewart, directrice RSE d'Elior : « La notion d’accompagnement est fondamentale, les outils ne suffisent pas »

Alors que la journée internationale de sensibilisation aux pertes et gaspillage de nourriture lancée par l’Organisation des Nations-Unies (ONU) se déroulera le 29 septembre, Aurélie Stewart, directrice RSE d’Elior Group, revient sur...

Elior - Un an après, quel bilan pour le Nutri-Score en restauration collective ?

Elior - Un an après, quel bilan pour le Nutri-Score en restauration collective ?

Camille Berthaud prend la présidence de Compass Group France

Camille Berthaud prend la présidence de Compass Group France

Cité Marine complète ses capacités avec l’acquisition de Kerenna Productions

Cité Marine complète ses capacités avec l’acquisition de Kerenna Productions

Plus d'articles