Hausse des coûts pour la filière des œufs

MARIE FRUMHOLTZ
Hausse des coûts pour la filière des œufs

© Engin Akyurt on Unsplash

Le Comité National pour la Promotion de l’Œuf (CNPO) a livré des chiffres éclairants sur sa filière à quelques jours de la journée mondiale de l’œuf. Selon l'institut technique des filières avicole, cunicole et piscicole (Itavi), la production mondiale devrait pour la première fois se réduire en 2022, à -0,3%. Cette baisse serait de -3% pour l'UE selon CNPO, imputable en grande partie à la grippe aviaire qui a concerné 13 millions de poules sur le continent depuis novembre 2021.

Les conséquences de la grippe aviaire en France

La France est le pays qui a été le plus touché par cette maladie et devrait enregistrer une baisse de sa production en 2022 de 8%. Cependant, il est à noter qu'en 2021, la France est le pays d'Europe qui a le plus produit d’œufs (15,7 milliards). Cette même année, plus des deux tiers des poules pondeuses (67%) se trouvaient dans des élevages alternatifs à la cage (sol, plein air, biologique).
Les œufs restent des produits très consommés par les Français. Sur les huit premiers mois de l'année 2022, les ventes en magasin ont augmenté de +2,7% par rapport à la même période en 2019. Celles d’œufs bio ont également augmenté entre 2019 et 2022, mais elles sont en baisse de 6% depuis début 2022. Le logo « Oeufs de France », lancé en 2018 pour identifier les œufs pondus en France par des poules nées et élevées sur le territoire, est présent sur 70% des produits vendus en magasin.

Une forte hausse des charges pour les producteurs

Néanmoins, il va encore falloir s'attendre à une hausse des prix en magasin, car la production ne retrouvera son équilibre déstabilisé par la grippe aviaire que début 2023. A cela s'ajoute une hausse des coûts des aliments pour les poules, qui représentent désormais 60 à 65% du coût de production d'un œuf. Les prix de l'énergie, de la main d’œuvre et des emballages augmentent également. « Nous faisons face à des variations jamais vues et qu'on ne pouvait pas anticiper. Nous allons avoir besoin d'aide », affirme Yves-Marie Beaudet, président du CNPO.
Enfin, les couvoirs doivent cesser au 1er janvier 2023 d'éliminer systématiquement les poussins mâles vivants, grâce à de nouveaux équipements permettant l'ovosexage, c'est-à-dire la détermination du sexe du poussin au stade embryonnaire. Autant d'investissements en matériel qui vont aussi se répercuter sur les prix de vente en grande distribution. Les membres de la filière aimeraient également que la répercussion des coûts de production soit mieux répartie entre tous les acteurs, notamment dans l'agroalimentaire et la RHD, puisque jusqu'à présent, seule la grande distribution les absorbent.

La journée mondiale de l’œuf

Le 14 octobre, journée mondiale de l’œuf, verra l'organisation de nombreux événements un peu partout sur le territoire. A commencer par des animations auprès des enfants par l'association « Les enfants cuisinent » du chef Olivier Chaput. Des TikTokers sont également invités par le CNPO à prendre part à l’événement à travers la production de recettes en vidéo. De son côté, Euro-Toques Jeunes s'associe au CNPO pour l'organisation de Master Class sur le thème de l’œuf dans les lycées hôteliers.
Octobre 2022

Nous vous recommandons

Umiami installe son premier site de production de viande végétale dans une ancienne usine Unilever

Umiami installe son premier site de production de viande végétale dans une ancienne usine Unilever

La startup de la foodtech prend la suite de l’ancien site industriel Knorr en Alsace pour y produire ses alternatives végétales à la viande à l'horizon mi-2023.Après avoir annoncé cette année une levée de fonds de 26,5 millions...

Le jambon San Daniele AOP part à la conquête des chefs français

Le jambon San Daniele AOP part à la conquête des chefs français

Reitzel poursuit la relance du cornichon français

Reitzel poursuit la relance du cornichon français

Maisons du Monde se rapproche encore des professionnels

Maisons du Monde se rapproche encore des professionnels