Guerre de positions

Sujets relatifs :

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Dans le groupe familial Butard (ex-Butard Enescot), la deuxième génération est arrivée au pouvoir récemment avec la volonté de consolider les positions du groupe, tout en engageant une phase de développement d'envergure. « Pourquoi ne pas aller titiller la position prédominante de Potel et Chabot dans le domaine du luxe ? », interroge avec un brin de taquinerie Maxime Paul-Mercier, directeur du développement, du marketing et de la communication.

En attendant, Butard renforce son audience en se diversifiant. Il a acquis fin 2014 le traiteur Raynier Marchetti afin de s'ouvrir les portes du marché business. « Avec cette nouvelle offre, nous élargissons notre râteau, en visant les entreprises qui recherchent des prestations de qualité avec un juste rapport qualité-prix. Jusqu'à présent, le groupe était plutôt reconnu comme le spécialiste haut de gamme du sur-mesure. » Pour autant, chacune des deux structures conserve son indépendance et sa marge de manoeuvre, histoire de ne pas dénaturer l'une aux dépens de l'autre.

Alors qu'il vient de recevoir pour la deuxième fois la Pomme d'Or de la sécurité alimentaire des mains des représentants du cabinet BVC, le groupe Butard, propriétaire de domaines viticoles, rêve aussi d'un développement à l'étranger, quand la majorité de la profession reste cantonnée aux frontières de l'Hexagone. « Nous sommes déjà très fiers d'accompagner nos clients à l'étranger, mais nous pouvons sans doute faire davantage », indique le jeune directeur du développement, en laissant planer une ombre de suspense.

En parallèle, à l'instar de Potel et Chabot, l'entreprise familiale qui exploite déjà le Pavillon d'Armenonville s'est mise en quête de nouveaux lieux prestigieux, à Paris et aussi en province. Mais guerre de positions oblige, la discrétion reste le maître mot de la famille dirigeante.

Nous vous recommandons

Dernière ligne droite pour le concours Kikkoman

Dernière ligne droite pour le concours Kikkoman

La dernière épreuve aura lieu lundi 13 mars à l’école Ferrandi, où les finalistes s’affronteront pour remporter un voyage au Japon.Depuis près de trente ans, Kikkoman offre à des élèves de « bac pro » et de brevet...

Le Groupement des Hôtelleries & Restaurations de France (GHR) élit à sa tête Didier Chenet, président du GNI

Le Groupement des Hôtelleries & Restaurations de France (GHR) élit à sa tête Didier Chenet, président du GNI

Majorian a mis sur orbite Peace & Work, un label sur la qualité de vie au travail spécifique à l’hôtellerie-restauration

Majorian a mis sur orbite Peace & Work, un label sur la qualité de vie au travail spécifique à l’hôtellerie-restauration

L’édition 2023 du concours Fruit de Talent Andros Chef est lancée

L’édition 2023 du concours Fruit de Talent Andros Chef est lancée

Plus d'articles