Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Gimm s’engage pour la revalorisation des surplus alimentaires

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Gimm s’engage pour la revalorisation des surplus alimentaires

Impliqué depuis plusieurs années dans une politique globale de développement durable, le traiteur toulousain Gimm a sollicité Eqosphere pour lutter contre le gaspillage alimentaire. En mettant en place une procédure unique et innovante de revalorisation des surplus alimentaires, Gimm renforce sa politique de RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) et répond aux nouvelles problématiques des entreprises. Un parti pris révolutionnaire pour ce traiteur, membre des Traiteurs de France, dont l’une des préoccupations majeures est la bonne gestion des stocks.

 

Aujourd’ hui en France, 140 kg de nourriture par an et par personnes sont gaspillés sur l’ensemble

de la chaîne alimentaire. Parallèlement à ce constat, 15 % de la population française est en situation d’ insécurité alimentaire. La lutte contre le gaspillage est donc devenue une priorité pour les pouvoirs publics qui souhaitent diviser par deux ces chiffres entre 2013 et 2025.

 

De son côté, Gimm, organisateur de réceptions haut de gamme, connaît la problématique de la gestion des stocks. En effet, il arrive parfois que les quantités commandées par ses clients pour leur événement soient plus importantes que celles consommées lors de la réception. Le surplus alimentaire se retrouve alors gaspillé. Engagé dans une démarche de responsabilité sociétale des entreprises (RSE), Gimm a fait le choix de s’investir dans une réflexion globale de revalorisation des surplus alimentaires en signant le Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire avec l’entreprise Eqosphere.

 

Traiteur pilote de cette démarche solidaire, Gimm a sollicité Eqosphere pour :

* Former ses collaborateurs aux process de revalorisation des surplus alimentaires

* Instaurer une gestion responsable et systématique des surplus alimentaires dans son entreprise

* Promouvoir une démarche solidaire par le don aux associations auprès de ses clients

*Renforcer la dimension responsable de son activité évènementielle

 

Grâce à sa plateforme collaborative, Eqosphere met à la disposition de Gimm un dispositif innovant et unique lui permettant d’optimiser et de développer ses activités de revalorisation des surplus alimentaires et de redistribuer les denrées non-consommées vers des personnes dans le besoin. Cette procédure, incluant une formation conventionnée des équipes, permet désormais à Gimm d’identifier les aliments éligibles à la redistribution, de les reconditionner de manière optimale et d’en faire bénéficier des associations caritatives et humanitaires locales. Par cet engagement solidaire, Gimm souhaite également sensibiliser, responsabiliser et impliquer ses clients dans une démarché éco-responsable. Inscrit dans une dynamique valorisée par les pouvoirs publics, ces dons de denrées non-consommées lors d’ une réception génèrent, pour le client, une réduction d’ impôts à hauteur de 60% de leur valeur de stock (dans la limite de 5‰ du chiffre d’ affaires).

 

Gimm, pilote d’une démarche éco-citoyenne inédite et le réseau Traiteurs de France a signé le Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire.

 

Impliqué depuis plusieurs années dans une politique globale de développement durable, le traiteur toulousain Gimm a sollicité Eqosphere pour lutter contre le gaspillage alimentaire. En mettant en place une procédure unique et innovante de revalorisation des surplus alimentaires, Gimm renforce sa politique de RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) et répond aux nouvelles problématiques des entreprises. Un parti pris révolutionnaire pour ce traiteur, membre des Traiteurs de France, dont l’une des préoccupations majeures est la bonne gestion des stocks.

 

Aujourd’ hui en France, 140 kg de nourriture par an et par personnes sont gaspillés sur l’ensemble

de la chaîne alimentaire. Parallèlement à ce constat, 15 % de la population française est en situation d’ insécurité alimentaire. La lutte contre le gaspillage est donc devenue une priorité pour les pouvoirs publics qui souhaitent diviser par deux ces chiffres entre 2013 et 2025.

 

De son côté, Gimm, organisateur de réceptions haut de gamme, connaît la problématique de la gestion des stocks. En effet, il arrive parfois que les quantités commandées par ses clients pour leur événement soient plus importantes que celles consommées lors de la réception. Le surplus alimentaire se retrouve alors gaspillé. Engagé dans une démarche de responsabilité sociétale des entreprises (RSE), Gimm a fait le choix de s’investir dans une réflexion globale de revalorisation des surplus alimentaires en signant le Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire avec l’entreprise Eqosphere.

 

Traiteur pilote de cette démarche solidaire, Gimm a sollicité Eqosphere pour :

* Former ses collaborateurs aux process de revalorisation des surplus alimentaires

* Instaurer une gestion responsable et systématique des surplus alimentaires dans son entreprise

* Promouvoir une démarche solidaire par le don aux associations auprès de ses clients

*Renforcer la dimension responsable de son activité évènementielle

 

Grâce à sa plateforme collaborative, Eqosphere met à la disposition de Gimm un dispositif innovant et unique lui permettant d’optimiser et de développer ses activités de revalorisation des surplus alimentaires et de redistribuer les denrées non-consommées vers des personnes dans le besoin. Cette procédure, incluant une formation conventionnée des équipes, permet désormais à Gimm d’identifier les aliments éligibles à la redistribution, de les reconditionner de manière optimale et d’en faire bénéficier des associations caritatives et humanitaires locales. Par cet engagement solidaire, Gimm souhaite également sensibiliser, responsabiliser et impliquer ses clients dans une démarché éco-responsable. Inscrit dans une dynamique valorisée par les pouvoirs publics, ces dons de denrées non-consommées lors d’ une réception génèrent, pour le client, une réduction d’ impôts à hauteur de 60% de leur valeur de stock (dans la limite de 5‰ du chiffre d’ affaires).

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
03 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Exigences du mieux-manger : comment innover et développer vos offres

Nous vous recommandons

Mourchevel, une station éphémère au sommet du Mont Valérien

Mourchevel, une station éphémère au sommet du Mont Valérien

C’est à Suresnes, au sommet du Mont Valérien, à 162m d’altitude, que s’installe du 6 décembre au 1er mars 2020 le nouveau restaurant éphémère Mourchevel. Une initiative des[…]

Pâtes, comment les mangerons-nous en 2050 ?

Pâtes, comment les mangerons-nous en 2050 ?

19ème édition "Novembre, le mois des Produits Tripiers"

19ème édition "Novembre, le mois des Produits Tripiers"

Paris célèbre la 1ere édition de la World Pasta day

Paris célèbre la 1ere édition de la World Pasta day

Plus d'articles