Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Ghislaine Arabian entre chez Passion Traiteur

La rédaction de Néorestauration

Sujets relatifs :

,
Entretien exclusif.

On n’entendait plus parler du grand chef qui avait apporté deux étoiles chez  Ledoyen. Elle a accordé à Néorestauration un entretien exclusif sur les raisons qui l’ont poussée à rejoindre l'univers des TOR.

Néohebdo : Après une absence remarquée, vous faites un retour là où personne ne vous attendait : le traiteur. Pourquoi avoir choisi Passion Traiteur ?

Ghislaine Arabian : Passion traiteur et moi, c’est déjà une histoire de quelques années. Chez Ledoyen, je l’avais fait travailler sur des opérations spéciales. Et je connaissais bien la qualité des hommes et des produits. Pour autant, le monde du traiteur m’était totalement étranger dans son fonctionnement. Aussi, lorsque j’ai été approchée par leur chef Olivier Mille pour prendre la direction générale des cuisines,  je suis d’abord restée dubitative avant de me décider à relever le défi.

Passion traiteur est, il est vrai, une marque en pleine ascension. L'entreprise a notamment remporté cet été l’appel d’offres des Loges du Stade de France, aux côtés d’autres grands noms du monde du traiteur. Par ce choix, renoncez-vous à la haute gastronomie ?

Détrompez-vous: je ne quitte pas la gastronomie et encore moins la qualité. Je compte bien apporter tout mon savoir-faire à l’entreprise que j’ai rejointe. S’il est vrai qu’avant ce changement de cap, j’ai été contactée par de grands groupes hôteliers, jamais à ce jour, un traiteur n’avait fait le pari d’employer un chef étoilé à demeure, qui plus est, une femme. Cette approche audacieuse m’a séduite à l’heure où Passion Traiteur entreprend un grand virage. Et je ne suis pas partie seule dans cette aventure excitante puisque plusieurs membres de mon ancienne équipe m’ont suivi, notamment Thierry Cambier qui était à mes côtés chez Ledoyen et GA.  Mais j’aime particulièrement les paris, et celui-ci en est un de taille pour moi. Tout comme pour Daniel Aubin et Daniel Bonora, co-créateurs et respectivement président directeur général et directeur général-chef pâtissier de Passion Traiteur ainsi que leur équipe.

Vous vous retrouvez à la tête d’un laboratoire de 4 000 m² et d’une équipe de plus de soixante personnes, quel est votre sentiment ?

Vous savez, Passion Traiteur est une entreprise encore méconnue mais qui ne tardera pas à être reconnue à la hauteur de ses qualités. Elle dispose d’un potentiel énorme et je suis ravie de faire ce bout de chemin avec elle. Nous marchons ensemble vers quelque chose qui ne peut évoluer qu’en positif. Le monde des traiteurs met aujourd’hui la barre très haut en terme de qualité et Passion vient d’abattre ses cartes. Je donne donc rendez-vous à tous ceux qui, tout comme à mon entrée chez Ledoyen... me donnaient perdante!
Propos recueillis par Paul Fedèle
pfedele@neorestauration.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
03 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Objectif 2022 : quel modèle de restauration

Nous vous recommandons

Le taux de TVA dans la restauration devrait se maintenir

Le taux de TVA dans la restauration devrait se maintenir

La ministre de l'Economie, Christine Lagarde, a affirmé mardi sur RMC que le taux réduit de TVA en restauration demeurerait inchangé, en dépit de l'abandon de certaines niches fiscales. Selon Christine Lagarde, ce[…]

Les MOF et le groupe Le Duff s'associent

Les MOF et le groupe Le Duff s'associent

Les revenus des salariés

Les revenus des salariés

Les jeunes diplômés aspirent à un juste équilibre vie privée-vie professionnelle

Les jeunes diplômés aspirent à un juste équilibre vie privée-vie professionnelle

Plus d'articles