Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

abonné

Gaston amène la campagne à la ville

Paul Fedèle

Sujets relatifs :

,
Gaston amène la campagne à la ville

La façade, toute vitrée, distille l'ambiance intérieure pour accrocher le regard et susciter la curiosité.

© REPORTAGE PHOTO CORALIE MOULIN

Figure de la restauration lyonnaise branchée, Michel Barthod verse dans le registre du terroir avec un lieu qui fleure bon la campagne en pleine capitale de la gastronomie.

Deux vieilles mobylettes avec, sur le porte-bagages, des bouteilles de gaz, une baignoire rouillée façon abreuvoir... Avant même de pénétrer dans ce nouveau restaurant du 41, rue Mercière, le ton est donné : la campagne est montée à la ville. Situé dans une artère piétonne commerçante où, depuis une trentaine d'années, les restaurants ont remplacé les dames de petite vertu, l'endroit, un ancien Bistro romain, est devenu « Gaston, restaurant agricole ».

Derrière ce nom évocateur, c'est un lieu décalé signé par le bouillonnant Michel Barthod et son associé, Bruno de Lespinois. L'homme n'en est pas à son coup d'essai sur Lyon. Et la restauration thématique, il connaît. A son crédit, le Salmon Shop, Bleu de toi, Café Leone et Lolo Quoi, des endroits très tendance qui ont su répondre à des courants porteurs. A chaque fois, c'est la même recette gagnante : un produit phare mis en scène dans un décor fort en thème - saumon, moules, tapas, pâtes. Créateur avant tout, Michel Barthod a conservé Bleu de toi et Lolo Quoi, qui ont réalisé 30 ME de CA en 2002.

Avec Gaston, restaurant agricole, Michel Barthod a choisi la rupture. Exit les concepts exotiques et la world food, symbole de la mondialisation ! Il propose un retour aux sources : celles de la France rurale. Sa nouvelle croisade : la défense du monde agricole, du terroir, la remise au goût du jour des recettes délaissées et des plats de partage. Et pour bien faire vibrer la corde de la nostalgie sans tomber dans le pastiche, il s'est entouré de fidèles, professionnels de la déco : Pierre Chaduc, l'incontournable architecte d'intérieur lyonnais avec lequel il a déjà ouvert Lolo Quoi, mais aussi le designer François Lamazerolles et son équipe de Zebra.

Une recherche d'authenticité loin de la caricature

Le résultat est à la hauteur de ce projet de 680 KE qui a su conjuguer au présent des matériaux du passé et recréer, au coeur de l'agglomération, une parcelle de campagne. Loin de la caricature, l'équipe d'artistes travaille sur l'art brut, façon Gaston Chaissac. Le résultat est surprenant, à l'image du cabanon reconstitué à partir de vieilles portes et fenêtres avec l'étendoir,[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
03 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Quel modèle de restauration à l’horizon 2022

Nous vous recommandons

Une note printanière

Une note printanière

Avec le printemps, les convives sont en quête de fraîcheur et de légèreté. Salées ou sucrées, mettez les salades au menu, en misant sur la variété des ingrédients. Légumes, fruits, mais aussi féculents, protéines et calcium pour un apport[…]

01/05/2004 | Vos menus
Fraîcheur et légèreté

Fraîcheur et légèreté

Ne pas abuser des produits sucrés

Ne pas abuser des produits sucrés

Les listérioses en baisse

Les listérioses en baisse

Plus d'articles