Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Gaston Acurio aux commandes de La Gare

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Gaston Acurio aux commandes de La Gare

Au cœur du 16ème arrondissement, une ancienne gare parisienne. Reconvertie en restaurant dans les années 1990, elle est devenue au fil des années l’adresse incontournable du quartier, disposant de 600m2 d’espaces répartis sur 2 niveaux et de l’une des plus belles terrasses de Paris. Toujours dans une volonté de rassembler et fusionner des talents, Moma Group, sous la houlette de son président Benjamin Patou, a fait appel au chef Gastón Acurio, adepte des voyages au long cours.

En Cuisine Gastón Acurio : Un cas à part chez les chefs, Gastón Acurio n’oublie à aucun moment son parcours et ses racines.


C’est à Paris, berceau de sa jeunesse, qu’il se forme aux arts culinaires dans les cuisines de l’école parisienne Le Cordon Bleu.

Il y rencontrera sa future femme, avec laquelle il fonde en 1994, un an après son retour à Lima, son premier restaurant Astrid & Gastón.

Il a su donner une forte impulsion à la cuisine péruvienne dans le monde et est aujourd’hui à la tête de 50 restaurants dans 12 pays, dont 2 classés dans le Top 20 The World’s 15 Best Restaurants, et le Manko Paris depuis 3 ans en collaboration avec Moma Group.

Pour ce deuxième projet parisien, toujours sous l’impulsion de Moma Group, le chef « sans frontières » Gastón Acurio privilégie une carte aux saveurs du monde qui retranscrit sa passion des voyages.

Une cuisine populaire avec « des plats pensés pour célébrer une fête chaque jour, retranscrire ce que la cuisine fait de meilleur, en quelque sorte les sentiments de l’humanité », Gastón Acurio.

 

Une carte ouverte sur le monde

Une carte de « voyages » façon jeune aventurier des temps modernes parti découvrir le monde.

Ses cuisines de rue et ses tables familiales : voici l’inspiration du chef Gastón Acurio qui prend vie à La Gare, à travers des « ateliers » et des univers distincts.

Dans l’assiette, on retrouve des saveurs asiatiques, péruviennes et méditerranéennes où se déclinent sushis, dim-sum, tapas, crispy tacos … des plats aussi bien fidèles à leurs origines que revisités façon Gastón.

Des saveurs inédites à partager, en se laissant guider par des équipes enthousiastes à l’idée de vous faire voyager

 

La rôtisserie

Inédit à Paris, les 11 mètres de rôtisserie au charbon de bois en extérieur, dans le prolongement de la vaste terrasse donnant sur le Jardin du Ranelagh.

Cet espace est dédié à la cuisson des poulets en broche et autres viandes grillées, autour de savoir-faire venus du monde : la parrilla d’Argentine, la rôtisserie française et le grill à l’américaine.

Avec la possibilité, entre amis ou en famille, de partager de belles pièces : le poulet fermier du Périgord, les côtes de porc fermier français, la fameuse Picana ou le poisson du jour de notre pêcheur Alain en direct des côtes bretonnes.

Un grand soin est porté à la provenance de nos pièces

Le restaurant

Dans la grande salle du restaurant, une piscine en zelliges vertes accueille de belles banquettes aux motifs Ikat le Manach.

De l’ancien visage du lieu, Laura a conservé les panoramiques Zuber, associés désormais avec une terre cuite Fornace Brioni couleur terracotta des Ateliers Zelij.

Autres éléments marquants du décor : les magistrales suspensions surplombant la grande pièce à vive du restaurant, d’inspirations exotiques comme des boules japonaises repensées dans un lin imprimé kilim.

La Gare ne s’enferme dans aucune destination et s’amuse avec les destinations du monde, à l’image de la table !

Deux cabanes en bambou ferment cet espace et laissent ensuite place à une belle terrasse à vivre aux quatre saisons comptant une centaine de places assises.

C’est la touche fameuse de Laura Gonzalez – mélange des inspirations et des motifs – pour les rendre actuels à travers des assemblages subtils.

La Gare est devenue un lieu qui nous transporte dans un univers joyeux, décontracté et qui ne ressemble à aucun autre.

 

SOL Y LUNA, Le café de la Gare

Au rez-de-chaussée, l’entrée de La Gare nous dévoile un autre lieu de vie : le Café de la Gare dans l’atmosphère d’un salon de thé en journée et d’un bar à coktails en soirée.

Les rhums Bacardi s’invitent à la carte pour un voyage de saveurs entre les Caraïbes, le Venezuela, Porto Rico, la Jamaïque et le Brésil.

 

.

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
03 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Exigences du mieux-manger : comment innover et développer vos offres

Nous vous recommandons

 Nouvelle formation : la mention complémentaire cuisinier en desserts de restaurant en alternance

Nouvelle formation : la mention complémentaire cuisinier en desserts de restaurant en alternance

   L’Ecole Nationale Supérieure de Pâtisserie ouvre une nouvelle formation en alternance, la Mention Complémentaire Cuisinier en Desserts de Restaurant. Délivrée par l’Ecole Nationale[…]

26/03/2019 | restaurantFormations
Didier Gomez, l'humain d'abord

Didier Gomez, l'humain d'abord

Pottoka : L'identité basque, dans le décor et l'assiette

Pottoka : L'identité basque, dans le décor et l'assiette

Le Suquet : Un pays, un lieu, une cuisine

Le Suquet : Un pays, un lieu, une cuisine

Plus d'articles