Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Francis Coutre est de nouveau libre

La rédaction de Néorestauration
Le directeur administratif de Districoupe bénéficie, depuis le 31 mars, d'un régime de liberté sous contrôle judiciaire.

Placé en détention provisoire le 18 décembre 2002 à la suite de sa mise en examen pour « homicide involontaire et mise en danger de la vie d'autrui », Francis Coutre a finalement été remis en liberté par la juge Marie-Odile Bertella-Geffroy, lundi dernier. Le directeur administratif de Districoupe s'était vu refuser une première demande de remise en liberté par la chambre d'instruction de la cour d'appel de Paris, le 17 mars dernier. Toutefois, le 24 février, lors d'une audience devant la Cour d'appel de Paris, le parquet général s'était prononcé en faveur de l'annulation des mises en examen des quatre dirigeants de Buffalo Grill pour « homicide involontaire ».

Bien que la Cour d'appel de Paris ne tranche pas cette question avant le 24 avril, il semble probable qu'elle suivra les réquisitions de l'avocat général. La qualification « d'homicide involontaire » paraissant sur le point d'être abandonnée, le maintien en détention de Francis Coutre avait été motivé par la chambre d'instruction par souci d'éviter tout risque de pression à l'encontre d'éventuels témoins. Cependant, après avoir entendu le dirigeant de Districoupe pour la première fois le 25 mars dernier, la juge d'instruction Marie-Odile Bertella-Geffroy s'est prononcée en faveur de sa remise en liberté, assortie d'un contrôle judiciaire lui interdisant, notamment, d'entrer en contact avec le personnel de Districoupe.

On peut s'étonner du long maintien en détention de Francis Coutre, alors que François Picart, président du conseil de surveillance de Buffalo Grill, et Nicolas Viguié, directeur administratif de Districoupe, avaient été relâchés rapidement après audition. Selon Me Eric Ernoult, avocat de la société Buffalo Grill, la requête en dessaisissement du juge d'instruction, déposée par l'un des avocats des dirigeants de la chaîne, a joué en défaveur de Francis Coutre. En effet, celui-ci aurait dû être entendu dès le mois de février, mais la juge Marie-Odile Bertella-Jeffroy a préféré attendre la décision de la chambre criminelle de la Cour de cassation, qui a rejeté cette demande, avant de reprendre l'audition des témoins.

A ce jour, Daniel Batailler, directeur des achats de Buffalo Grill, est toujours incarcéré. Pour François Picart, président du directoire, « la remise en liberté de Francis Coutre est une décision de bon sens, même si elle intervient tardivement, à partir du moment où l'accusation d'homicide involontaire n'est pas étayée. Il n'en reste pas moins vrai que celle-ci fait tort à notre enseigne, en semant le doute dans l'esprit du public. Il en va de même de la présomption de fraude. Bien que nous soyons confiants dans l'issue de ce dossier, il demeure probable que la procédure durera longtemps et pèsera sur l'image de notre chaîne. Il nous faut donc, d'ores et déjà, entamer un programme de communication vis-à-vis de nos clients afin de rendre transparentes nos méthodes de travail et d'approvisionnement, pour restaurer la confiance. C'est un travail de longue haleine. Cependant, nous constatons des signes encourageants avec une hausse d'activité dans  nos restaurants. Néanmoins, nous n'avons pas encore retrouvé notre vitesse de croisière et nous estimons que l'impact de cette affaire judiciaire se traduit encore par une baisse de fréquentation globale de 10 %.»
pcecconello@neorestauration.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
03 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Exigences du mieux-manger : comment innover et développer vos offres

Nous vous recommandons

Paris-Brest by Christian Le Squer en finale des Best of Year Awards

Paris-Brest by Christian Le Squer en finale des Best of Year Awards

Ouvert depuis juillet dernier dans la gare de Rennes, tout juste rénovée, le restaurant Paris-Brest by Christian Le Squer fait partie des finalistes de la 14ème édition des Best of Year Awards d’Interior Design,[…]

Mourchevel, une station éphémère au sommet du Mont Valérien

Mourchevel, une station éphémère au sommet du Mont Valérien

Pâtes, comment les mangerons-nous en 2050 ?

Pâtes, comment les mangerons-nous en 2050 ?

19ème édition "Novembre, le mois des Produits Tripiers"

19ème édition "Novembre, le mois des Produits Tripiers"

Plus d'articles