Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Forum Agores : Sortie des plastiques en restauration collective

ENCARNA BRAVO
Forum Agores : Sortie des plastiques en restauration collective

Frédéric Souchet, directeur général des services du Siresco est intervenu lors du forum Agores pour présenter l'étude d'impact environnemental pour la transition des barquettes en plastiques vers des contenants réemployables.

La transition vers des contenants réemployables est un des enjeux du Siresco, qui a engagé un travail de recherches et d'expérimentations depuis 2018, avec la publication du "Livre blanc : Les alternatives aux conditionnements en plastique dans la restauration collective", puis la création du groupe de travail Recolim avec le dossier technique des expérimentations réalisées en 2020.

Pour aller plus loin dans la démarche, le groupe de travail RECOLIM, composé du Siresco, Sivuresc, Syrec, a délégué, en 2021, au cabinet d’expertise Bleu Safran le soin de réaliser une étude comparative d’impact environnemental, entre contenants plastiques et contenants réemployables en inox afin de mesurer concrètement les enjeux environnementaux de cette transition. Ce travail est mené dans le cadre de la loi EGalim, qui interdit les contenants de cuisson, de réchauffe et de service en plastique à l'échéance de janvier 2025.

Forum Agores : Sortie des plastiques en restauration collective

Frédéric Souchet, directeur général des services du Siresco, est intervenu avec Bruno Le Saec, directeur général des services du Syrec, lors de la séance plénière du forum Agores du jeudi 30 septembre 2021 sur la sortie des plastiques en restauration collective pour présenter le travail du groupe Recolim et les résultats de l'étude auprès des professionnels de la restauration collective en gestion direct de toute la France. Cette étude confirme que les contenants réemployables en inox sont plus vertueux pour la planète que l'usage unique de barquettes en polypropylène.

*La synthèse des résultats de l'étude comparative réalisée par le groupe Bleu Safran, a été diffusé le 15 septembre  2021 dans communiqué de presse du groupe RECOLIM.

Les modalités de l’étude dimpact environnemental

Pour réaliser cette étude, le cabinet Bleu Safran a comparé les impacts environnementaux que l'usage des différents contenants pourrait avoir. En premier lieu, les étapes clés de restauration (conditionnement, transport, lavage...) ont été analysées au travers de quatre indicateurs :

  • Contribution au changement climatique : Le potentiel de réchauffement les différents gaz est exprimé en kilogrammes d'équivalent dioxyde de carbone
  • Epuisement des ressources énergétiques : Notre planète contient une quantité limitée de ressources non renouvelables, leur extraction conduit à une baisse de leur disponibilité pour les générations futures. L’unité commune pour cet indicateur est le mégajoules
  • Epuisement des ressources minérales Notre planète contient une quantité limitée de minerais permettant la production de métaux leur extraction conduit à une baisse de leur disponibilité pour les générations futures. L’unité commune, permettant de prendre en compte leur rareté relative est le kilogramme d’antimoine
  •  Consommation nette d’eauCet indicateur de flux rend compte des quantités d’eau, prélevées et non restituées au milieu aquatique après usage. L’unité commune est le litre.  

Puis dans un second temps, pour chacun des indicateurs, les paramètres clés ont été définis et pris en compte :

  • Fabrication des contenants
  • Fabrication cagette, socle rouleur
  • Capacité des contenants
  • Allotissement, livraison
  • Lavage
  • Transport si lavage externalisé
  • Fin de vie des contenants

Un bac en inox plus écologique qu'une barquette en plastique

L’étude montre que l’utilisation de contenants en inox a majoritairement moins d’impact sur les indicateurs : contribution au changement climatique, épuisement des ressources énergétiques et consommation nette d’eau, malgré l’impact important des contenants en inox relatif au transport : poids moyen des repas à transporter plus élevé, nécessité de réorganiser les tournées pour assurer la reprise des contenants sales sur les restaurants satellites.

Le bilan global est en défaveur des barquettes en polypropylène, principalement car la fabrication et la gestion en fin de vie liée à l’usage unique des barquettes et de leurs films contribuent très fortement aux émissions de gaz à effet de serre. De la même façon, la consommation nette d’eau fait apparaitre également un bilan en faveur du lavage des contenants en inox par rapport au volume de déchets que génère le plastique. Toutefois, l’ADEME recommande de prendre des précautions lors des interprétations liées à cet indicateur en raison de problèmes sur la méthode de classification, de caractérisation et sur les jeux de données d’inventaires.
La solution en contenants inox est cependant beaucoup plus impactante que les barquettes en polypropylène sur le critère « épuisement des ressources minérales » en raison des métaux utilisés lors de la fabrication des contenants

« J'ai été étonné d'apprendre, grâce à cette étude, que contrairement à ce que l'on pourrait penser, la dépense en eau est plus importante pour la fabrication et le recyclage d'une barquette en plastique que pour la fabrication d'un contenant en inox qui est lavé après chaque utilisation. Le plastique ce n'est pas qu'une pollution visuelle, c'est aussi un gaspillage des ressources en eau. Cette étude nous a conforté dans la dynamique engagée pour mener à bien cette transition majeure de la transformation des process de la restauration scolaire", rappelle Frédéric Souchet, directeur général des services.

 

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Seniors et alimentation, Ovelia et Sogeres publient « Les ingrédients du bien vieillir »

Seniors et alimentation, Ovelia et Sogeres publient « Les ingrédients du bien vieillir »

Parce que l’alimentation doit être adaptée à tout âge et parce que les besoins nutritionnels évoluent avec le temps, OVELIA Résidences Seniors et SOGERES coéditent « L’alimentation[…]

Transition vers des contenants réemployables au Syrec, point d'étape

Transition vers des contenants réemployables au Syrec, point d'étape

 Newrest réalise une performance financière sur l'exercice 2020-21

Newrest réalise une performance financière sur l'exercice 2020-21

Alimentation en EHPAD : Le réseau OMERIS s’engage contre la dénutrition

Alimentation en EHPAD : Le réseau OMERIS s’engage contre la dénutrition

Plus d'articles