Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Fontenay sous-bois décroche le label "Ecocert en cuisine" niveau 2

ENCARNA BRAVO
Fontenay sous-bois décroche le label

Fontenay-sous-Bois, Première ville du Val-de-Marne labellisée « Ecocert En Cuisine » niveau 2.

Ce label vient récompenser un fort engagement municipal entrepris depuis plusieurs années en faveur du mieux manger et concrétise la volonté d’ancrer la transition écologique de la ville.

 

ECOCERT, avec le label « Ecocert en Cuisine », s’engage depuis 2013 aux cotés des professionnels de la restauration collective. Véritable outil de reconnaissance et de valorisation des pratiques de restauration collective, ce label est le fruit du travail conjoint de l’association Un plus Bio (association d’élus), AGOR E S (association de techniciens de la restauration territorial). Elle s’articule autour d’une démarche de progrès en 3 niveaux.

 

La ville de Fontenay-sous-Bois a reçu cette labélisation au niveau « 2 carottes » pour récompenser la qualité globale de sa restauration municipale, gérée en régie directe par sa direction entretien restauration.

 

Elle est la première collectivité du Val-de-Marne à obtenir ce label et la 1ère ville d’Ile-de-France à obtenir le niveau 2 pour sa restauration scolaire. En 2019, Fontenay-sous-Bois avait déjà remporté le prix des Victoires des cantines rebelles dans la catégorie Grande Villes.

Ces choix politiques, techniques forts et innovants en matière de restauration municipale s’inscrivent dans une démarche globale de transition alimentaire agro écologique, considérant la restauration collective (en particulier la restauration scolaire) comme un angle d’application de la préservation de l’environnement, de la santé de sa population, de l’éducation au goût et à une alimentation durable, de l’innervation économique de son territoire et de la valorisation des professionnels qui officient au quotidien dans le secteur.

 

 

Concrètement, cela se traduit par:

 

- Des approvisionnements alimentaires sourcés et vertueux : 45 % des achats (60% des composantes) en bio en 2020, 15% des achats (20% des composantes) en produits bio et locaux (lentilles de Saclay (78), tomates, courgettes et potirons de Pécy (77), fromages et laitages de Rambouillet (78), pommes et poires de Mennecy (95), etc.) fournis par la « COOPERATIVE DES AGRICULTEURS BIO d’Ile-de-France», en circuit-court, garantissant ainsi un prix rémunérateur aux agriculteurs et structurant les filières locales leur permettant de se pérenniser sur la base de débouchés fiables et réguliers. A Fontenay : la commande publique permet de cuisiner son territoire.

 

- Avoir résolu la question des plastiques de conditionnement et de cuisson des repas en choisissant un mode de conditionnement et de transport tout inox, sans aucune barquette plastique jetable, pour la cuisson et la remise en température des repas. Des contenants inox collectés et récupérés chaque jour dans les écoles pour être réutilisés dans l’esprit de diminuer les recours au plastique jetable et à l’usage unique.

 

- Le maintien d’une « identité culinaire » et la valorisation des professionnels de la restauration pratiquant une cuisine maison ayant de moins en moins recours aux produits transformés de l’agroalimentaire, malgré l’ampleur des volumes produits (5000 repas par jour

 

-La diversification des sources de protéines laissant une place aux céréales et aux légumineuses, permettant l’accès à des protéines carnées de très haute qualité, à une juste fréquence : viandes issues de la Bio, poissons achetés directement à un pécheur côtier, aux techniques non invasives et au savoir-faire traditionnel.

 

- La lutte contre le gaspillage alimentaire avec des pesées quotidiennes et leurs analyses pour réduire le gaspillage à la source, la généralisation du vrac, le choix du service à table, etc.

 

- L’éducation au goût, à une alimentation durable et à l’enchantement des sens en lien avec la cuisine, la terre et le respect des saisons.- Le tri et la récupération des biodéchets, dans tous les restaurants scolaires, pour méthanisation et compostage agricole.

 

 

« A Fontenay-sous-Bois, nous choisissons des produits du territoire francilien et même fontenaysien pour proposer une cuisine de qualité, locale, maison, de saison et accessible à l’ensemble des enfants scolarisés» indique le Maire, Jean-Philippe Gautrais.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
01 dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

02 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Édition 2021

Nous vous recommandons

Forum Agores : Sortie des plastiques en restauration collective

Forum Agores : Sortie des plastiques en restauration collective

Frédéric SOUCHET, directeur général des services du Siresco est intervenu lors du forum Agores pour présenter l'étude d'impact environnemental pour la transition des barquettes en plastiques vers[…]

N°600 de Néo / 1971-2021 :  digitalisation, individualisation, développement durable, 3 courants de la restauration collective

N°600 de Néo / 1971-2021 : digitalisation, individualisation, développement durable, 3 courants de la restauration collective

Etude : Impact des contraintes de temps sur le déjeuner des salariés

Etude : Impact des contraintes de temps sur le déjeuner des salariés

Les 15 et 16 octobre:  Montreuil réunit ses États généraux de l'alimentation pour avancer vers une alimentation plus saine

Les 15 et 16 octobre: Montreuil réunit ses États généraux de l'alimentation pour avancer vers une alimentation plus saine

Plus d'articles