Foie gras: vers un retour à la normale en fin d'année?

AGNÈS DELCOURT

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Foie gras: vers un retour à la normale en fin d'année?

La production de foie gras a été fortement ralentie par la grippe aviaire.

En dépit des incertitudes qui continuent à peser sur la filière canard, c'est la perspective annoncée par Rougié, leader français, qui espère revenir à une situation normale au second semestre, tout en poursuivant sa stratégie de diversification vers les produits de la mer.

C’est une première dans l’histoire du Trophée Jean Rougié. « Jusqu’à quasiment l’avant-veille, nous avons éprouvé beaucoup de difficultés pour approvisionner les candidats de notre concours, raconte Audrey Estival, responsable marketing France et international, arrivée il y a tout juste 6 mois dans la maison. Nous y sommes parvenus grâce à l’engagement inconditionnel de nos producteurs partenaires. » En clair, la maison Rougié ne disposait plus du tout de stock depuis quelques semaines. Avant les fêtes de fin d’année, il a fallu en effet livrer à la fois les GMS et les restaurateurs, alors que les quantités de foie gras avaient fortement diminué en raison de la grippe aviaire qui bouleverse la filière depuis maintenant plusieurs années. En cause, « comme pour le coronavirus, souligne la jeune femme, la mondialisation qui touche aussi les oiseaux migrateurs », élargissant leurs périples sous l’effet notamment du réchauffement climatique, et diffusant ainsi toujours davantage les virus. A leur tour, ceux-ci deviennent plus résistants et finissent par ne plus disparaître totalement d’une saison à l’autre. « Il faut 100 jours pour élever un canard Mulard dédié à la production de foie gras, et seulement 10 jours d’engraissement, poursuit-elle. Des vaccins sont en cours de production. Au vu de ces données, nous pensons donc qu’un retour à la normale est tout à fait envisageable pour le second semestre 2023. Les fêtes de cette fin d’année devraient donc se dérouler tout à fait normalement. »

Audrey Estival reconnaît que les livraisons 2022 ont été chahutées, même si la maison Rougié s’est évertuée à ne léser personne, GMS comme restaurateurs. Le verdict reste néanmoins sans appel: le chiffre d’affaires 2022 de la maison Rougié, équitablement réparti entre les deux catégories de clientèle, s’annonce en recul d’environ 50%.

Alors que la maison Rougié n’a pas attendu le contexte pandémique pour s’engager dans la voie de la diversification, elle reconnaît que l’initiative tombe à pic. Ayant acquis un véritable savoir-faire en matière de surgélation haute pression à chaud du foie gras (et notamment des escalopes), elle a adapté ce procédé aux produits de la mer, et en premier lieu au homard bleu de Bretagne. La tenue du Sirha dans quelques jours sera l’occasion de dévoiler de nouvelles initiatives dans ce domaine. En attendant, elle renouvelle ses engagements en faveur d’une production de haute qualité et 100% française, tout en rappelant que les consommateurs, y compris les jeunes générations, restent inconditionnellement fidèles à ce produit festif.

Janvier 2023.

Nous vous recommandons

Poule & Toque s’engage avec une charte nutritionnelle

Poule & Toque s’engage avec une charte nutritionnelle

Après son implication autour du Nutri-Score, la marque de volailles françaises lance une charte nutritionnelle qui l’engage notamment dans la suppression des additifs controversés.« Dès sa création en 2018, Poule & Toque s’est...

03/02/2023 |
Dynamis certifiée Bio entreprise durable

Dynamis certifiée Bio entreprise durable

Pour Square, il faut des outils numériques performants pour faire face aux aléas

Pour Square, il faut des outils numériques performants pour faire face aux aléas

Restauration collective : une nouvelle gamme Ovoteam pour se conformer à Egalim

Restauration collective : une nouvelle gamme Ovoteam pour se conformer à Egalim

Plus d'articles