Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Flo à l'assaut de la croissance

Paul Fedele
Belles performances pour le groupe Flo, pour les six premiers mois de l'année avec un CA qui progresse de 10,7 % à 166,8 M€ (187,8 M€ sous enseigne) et un résultat net en hausse de 41,5 %.
« La machine de guerre Flo est relancée »: Dominique Giraudier, président du directoire de Flo n'a pas ménagé ses mots pour résumer les performances de son groupe au premier semestre, tout comme ses ambitions pour la fin de l'année et pour 2007. Il faut dire que les résultats, plutôt flatteurs, sont en droite ligne avec les objectifs. A commencer par le chiffre d'affaires qui a bondi de 10,7 % à 166,8 M€. Le résultat opérationnel a gagné 10,4 % à 11,7 M€ mais surtout le résultat courant avant impôts et le résultat net ont respectivement progressé de 56,1 % et de 41,5 % à 8,9 M€ et à 5,8 M€. En considérant bien sûr les nombreuses ouvertures réalisées. La croissance des ventes à périmètre constant tutoie quant à elle les 7 % pour le groupe.

Excepté pour l'activité concession en retrait de 2,8 % à 17,1 M€, dû à la perte du Printemps Haussmann (mais à + 9 % à périmètre constant), chaque enseigne est contributrice de cette croissance. Avec, en première ligne bien sûr, Hippopotamus à + 16,3 % à 75,1 M€ de CA (+ 7,3 % à périmètre constant), mais aussi les Brasseries qui ont bien performé de + 9,1 % à 40,9 M€ (+ 7,8 % à PC) ou encore Bistro Romain dont le CA a bondi de 8,7 % à 33,7 M€ (+ 4,2 % à périmètre constant). Dominique Giraudier n'a pas manqué de souligner que ces chiffres auraient été encore meilleurs si l'activité du groupe n'avait pâti du vrai coup de frein au moment de la Coupe du monde, « le premier depuis près de 18 mois », a expliqué le président du directoire avec un retrait de près de 3 %. Un recul de courte durée puisque l'activité est repartie de plus belle en août et en septembre. Un succès que le groupe attribue à l'évolution de l'offre et de la qualité des produits, même si la croissance est portée pour moitié par une progression des volumes, pour moitié par l'augmentation des tarifs.

Le groupe, qui a restructuré sa dette, est foncièrement tourné vers l'avenir et son développement, et confirme l'objectif de croissance du CA de 10 % au second semestre. "Nous sommes dans une logique de création de valeur et non pas d'achat de parts de marché à n'importe quel prix" , a toutefois tenu à préciser Dominique Giraudier. Flo a annoncé, par ailleurs, avoir gagné le renouvellement de la concession de Disney Village pour 5 ans (sur 4 restaurants) et prévoit d'ores et déjà, sur 2007, 25 à 30 ouvertures en propres et une dizaine en franchises pour toutes ses enseignes.


Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Le Cordon Bleu renforce son positionnement sur l’hôtellerie de luxe et la gastronomie internationales

Le Cordon Bleu renforce son positionnement sur l’hôtellerie de luxe et la gastronomie internationales

Dans un secteur des voyages et du tourisme en pleine croissance (3,9% de croissance au niveau mondial en 2018), le Cordon Bleu Paris lance, en partenariat avec l'Université Paris Dauphine-PSL, un MBA in International Hospitality and[…]

  Quid de l’avenir des vins ?

Quid de l’avenir des vins ?

 HEINEKEN signe en France avec l’association Prévention Routière

HEINEKEN signe en France avec l’association Prévention Routière

Courtepaille mise sur l’intelligence artificielle pour son recrutement

Courtepaille mise sur l’intelligence artificielle pour son recrutement

Plus d'articles