Feta: la France en phase avec le Danemark

La rédaction de Néorestauration

Sujets relatifs :

,
La France devrait s'associer au recours danois pour tenter d'obtenir, auprès de la Cour de justice européenne, l'annulation de la décision de Bruxelles de réserver l'appellation " feta " au seul fromage produit en Grèce.

La France avait jusqu'à mercredi soir pour déposer un recours individuel pour assigner la Commission  devant la Cour de justice européenne sur l'affaire de la " feta ". Plutôt que de déposer un recours direct, elle a préféré s'associer aux Danois pour tenter d'obtenir de la CJE, une annulation de l'appellation " feta ", réservée depuis octobre 2002 au seul fromage de brebis produit dans certaines régions de Grèce. La Commission avait laissé cinq ans aux autres producteurs, dont le Danemark, pour changer d'appellation. Le 23 décembre dernier, le gouvernement libéral-conservateur danois a déposé un recours, rejoint aujourd'hui par la France. L'interprofession française soutient que feta est " l'exemple même d'un terme générique ", que ce fromage est fabriqué de longue date "sans spécificité de terroir de lait et d'usage".
La Confédération paysanne de José Bové aurait souhaité que la France aille plus loin, avec un recours différencié de celui des Danois, et notamment la mise en place d'attestation de spécificité, afin de distinguer la feta de brebis fabriquée en France et en Grèce des fetas de vache allemandes et danoises. La Grèce, le Danemark, la France et l'Allemagne sont les plus grands producteurs et exportateurs de fromage feta en Europe.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

DérogConso : un service pour les professionnels confrontés aux modifications temporaires de recettes et dérogation d’étiquetage

DérogConso : un service pour les professionnels confrontés aux modifications temporaires de recettes et dérogation d’étiquetage

Face aux difficultés d’approvisionnements de produits alimentaires, liées à la crise en Ukraine, la DGCCRF lance un service permettant aux professionnels d’effectuer une demande de modification temporaire de recettes et de dérogation...

Brasseurs de France sonne l’alerte face à la hausse des coûts de production

Brasseurs de France sonne l’alerte face à la hausse des coûts de production

La Maison Louis Jadot s'engage pour la restauration

La Maison Louis Jadot s'engage pour la restauration

 Guerre en Ukraine et dérogations d’étiquetage

Guerre en Ukraine et dérogations d’étiquetage

Plus d'articles