Fausse huile certifiée

Patricia Cecconello

Sujets relatifs :

Vendue sous l'appellation "certifiée Baux de Provence" sur Internet, l'huile extra vierge de l'Oustau de Baumanière venait d'Espagne.
La Cour d'appel d'Aix-en-Provence a condamné, le 19 octobre, Jean-André Charial, chef de l'hôtel restaurant l'Oustau de Baumanière à 15 000 euros d'amende. Celui-ci a été reconnu coupable de vendre via Internet une huile vierge extra sous l'appellation "certifiée Baux-de-Provence" à 33,5 €  les 25 cl alors que cette huile était achetée en Espagne à 7,5 € le litre.

Selon les tests effectués par les services de la répression des fraudes, cette huile était, de plus, impropre à la consommation car elle contenait une proportion d'huile pour lampes.

Poursuivi pour "complicité de publicité mensongère", Jean-André Charial avait été relaxé en première instance, le 13 juillet 2004, par le tribunal correctionnel de Tarascon mais le parquet avait fait appel de la décision.

L'Oustau de Baumanière, mas provençal situé au pied du château des Baux-de-Provence, abrite un hôtel 4 étoiles et un restaurant deux étoiles Michelin, affilié à la chaîne Relais Châteaux.

Nous vous recommandons

Poulet braisé ouvre un nouveau flagship parisien et accélère son déploiement

Poulet braisé ouvre un nouveau flagship parisien et accélère son déploiement

L’enseigne axée sur la volaille avec service à table, vente à emporter et livraison, inaugure un nouveau restaurant de 500 m2 face aux Halles et dévoile ses ambitions sur le reste du territoire.Le nouveau flagship parisien de Poulet...

08/12/2022 |
Lancement au sommet pour les deux nouveaux burgers de Quick

Lancement au sommet pour les deux nouveaux burgers de Quick

Blend développe une première franchise à Aix-en-Provence

Blend développe une première franchise à Aix-en-Provence

Comatec met ses habits de fête

Comatec met ses habits de fête