Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Face à la reprise, le moral des commerçants est à la hausse

ENCARNA BRAVO
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Face à la reprise, le moral des commerçants est à la hausse

SumUp, fintech européenne, annonce aujourd’hui les résultats de son étude dédiée au moral des commerçants dans le contexte particulier du Covid-19 (*). Interlocuteur de proximité, SumUp se mobilise depuis le début de la crise sanitaire qui touche notre pays, aux côtés des entreprises en France.

Après le coup de massue, les commerçants restent motivés et plutôt optimistes. Face aux contraintes, ils sont prêts à adapter leur modèle économique et adopter le paiement sans contact.


Un bon moral pour les dirigeants de commerces

1 commerçant sur 2 se sent optimiste depuis le début du déconfinement (47%), malgré la fatigue (20%). L’avenir est incertain pour 37% d’entre eux mais 55 % des commerçants adoptent une posture égale voire plus ambitieuse en matière de développement de leur activité dans les prochains mois.

 

Une crise subie de plein fouet par les commerçants

Le volume des ventes de 81% d’entre eux a connu une baisse pendant le confinement. Pour ceux qui ont pu continuer à exercer leur activité, la mise en place des mesures barrières a peu porté atteinte à la fréquentation de leur commerce. 19% des commerçants estiment que leur volume de ventes n’a pas changé ou a même augmenté.

 

La continuité de son activité par l’adaptation

Au total, 54 % d'entre eux estiment qu'ils ont dû faire évoluer leur offre de services en raison de la crise via, par exemple, la vente en ligne (10%), la livraison à domicile (19%), le retrait en magasin (7%), la vente de nouveaux produits (11%) ou la vente sur les réseaux sociaux (6%).

 

Vers une adoption plénière du paiement sans contact

57% des commerçants confirment la tendance haussière de l’adoption du paiement sans contact en France, même si 11% d’entre eux estiment que leurs clients continuent à préférer le cash.

Au-delà du chiffre d’affaires, il est très important pour les commerçants de retrouver le contact avec la clientèle. Mais 6 commerçants sur 10 jugent les réglementations actuelles sur les gestes barrières ou les mesures d'hygiène supplémentaires trop contraignantes. Aussi, dans les prochaines semaines,

44% des commerçants prévoient de privilégier les paiements sans contact et de se passer de plus en plus d'argent liquide.

 

« SumUp a pu mesurer l’impact de la crise sur l’activité économique des commerçants depuis le début du confinement. Au sortir de cette période, nous observons aussi que beaucoup d’entreprises se sont adaptées en fabriquant d’autres produits, quand leur production était quasi ou totalement à l’arrêt sur certains secteurs. Le moral des entrepreneurs qui ont répondu est bien au-dessus de la moyenne. C’est bon signe, car cela veut dire que les entrepreneurs restent tournés vers l’avenir, qu’ils croient en leurs entreprises et qu’ils vont continuer à se battre », conclut Alexander von Schirmeister, Directeur Général Europe de SumUp.

 

(*)L’enquête a été menée auprès de 500 clients professionnels SumUp à travers la France, du 12 au 19 mai, puis du 21 au 28 mai 2020.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
03 dé - Live et replay
CONGRÈS RHD

Quel modèle de restauration à l’horizon 2022

Nous vous recommandons

200 000 invitations au restaurant lancées par Boulanger et la Fondation Hôpitaux de Paris – Hôpitaux de France

200 000 invitations au restaurant lancées par Boulanger et la Fondation Hôpitaux de Paris – Hôpitaux de France

Très belle opération imaginée par Boulanger. Le spécialiste des équipements de la maison, 180 magasins en France, lance #AGIRPOURLESRESTOS, qui du 23 novembre jusqu’au 14 décembre, va se traduire[…]

Edenred s’associe à la plateforme de prêt aux PME October pour venir au soutien de l’activité des restaurateurs

Edenred s’associe à la plateforme de prêt aux PME October pour venir au soutien de l’activité des restaurateurs

Laurent Villa : « Il faut aider les petits restaurateurs! »

Laurent Villa : « Il faut aider les petits restaurateurs! »

Création de la CPME Alimentaire, pour mieux se faire entendre

Création de la CPME Alimentaire, pour mieux se faire entendre

Plus d'articles