Etude: Quelles attentes en matière de produits sucrés d'origine végétale?

ENCARNA BRAVO

Sujets relatifs :

, ,
Etude: Quelles attentes en matière de produits sucrés d'origine végétale?

 Barry Callebaut révèle les attentes en matière de produits sucrés d’origine végétale et ouvre une boutique éphémère Plant Craft.

 
 

Une étude mondiale menée auprès de consommateurs sur les gourmandises d’origine végétale montre que près de la moitié des personnes interrogées choisissent la santé et le goût comme motivations clés pour les consommer, avant le climat et le bien-être animal

Seuls 45 % des consommateurs mondiaux sont satisfaits de l’offre actuelle de chocolat au lait d’origine végétale et 61 % déclarent qu’ils aimeraient une plus grande variété de saveurs et de textures intéressantes (58 %). Fait intéressant, 76% réalisent que les produits d’origine végétale peuvent avoir un goût différent de la version conventionnelle

Au cours de Veganuary, Barry Callebaut ouvre une boutique éphémère en ligne Plant Craft proposant des produits dans les domaines de la chocolaterie, la pâtisserie, des boissons et des glaces pour que les clients explorent le goût de leur prochaine innovation végétale.

L’étude mondiale montre que trois répondants à l’enquête sur quatre (74 %) âgés de 18 à 44 ans déclarent parfois manger du chocolat d’origine végétale.

 

Début 2020, dans une recherche similaire en Europe occidentale, seulement 25% déclaraient consommer des produits chocolatés d’origine végétale ou végétaliens. Fin 2021, près des deux tiers (64%) de ces mêmes consommateurs en Europe occidentale déclarent consommer parfois un produit chocolaté d’origine végétale.

 

58% des consommateurs français de 18 à 44 ans souhaitent une offre plus large

 

Les Milléniaux et la génération Z (âgés de 18 à 44 ans) sont plus susceptibles de rechercher activement un régime alimentaire à base de plantes. La recherche montre que six sur dix (60 %) s’attendent à ce que les marques alimentaires offrent une option végétale contre quatre sur dix (43 %) pour la génération X et les baby-boomers (âgés de 45 à 75 ans).

La recherche montre également qu’un tiers (34%) des consommateurs mondiaux sont prêts à payer plus pour une option végétale. Les générations Z et Y (42 %) sont mieux préparées à le faire que les générations plus âgées (25 %). En France, les répondants âgés de 18 à 44 ans ont un comportement similaire, 58 % d’entre eux pensant que chaque marque devrait proposer une option végétale et 36 % étant prêts à payer plus cher.

 

 

En matière de chocolat au lait végétal, les deux tiers (67%) des Millennials & Gen Z (18-44) sont intéressés par une offre plus large. En France, les répondants âgés de 18 à 44 ans ont un point de vue similaire, avec 61 % d’entre eux déclarant qu’ils pensent que davantage de saveurs et de textures devraient être disponibles dans le chocolat au lait végétal.

 

En moyenne, quatre consommateurs mondiaux sur dix déclarent avoir consommé davantage de produits d’origine végétale au cours des 12 derniers mois. Lorsqu’on leur demande de penser à l’avenir, près de la moitié (44 %) des consommateurs mondiaux prévoient d’augmenter leur consommation de produits d’origine végétale. C’est près de trois sur quatre (72 %) pour les flexitariens. En France, 38 % déclarent consommer davantage d’aliments d’origine végétale et 33 % s’attendent à ce que leur consommation augmente à l’avenir.

 

Le goût et la variété comme motivations clés pour manger du chocolat végétal en France

À l’échelle mondiale, les principales motivations pour essayer des friandises chocolatées d’origine végétale sont : la santé (43 %), aimer le goût (41 %), et apporter de la variété à son alimentation/essayer quelque chose de nouveau (34 %), avant les préoccupations concernant le changement climatique et le bien-être animal. Alors que les trois quarts (76 %) réalisent que les aliments d’origine végétale peuvent avoir un goût différent. Seulement 12% disent que c’est à cause d’allergies. En France, le goût est la première motivation (41 %), avant d’apporter de la variété à l’alimentation (37 %) et à la santé (31 %). À l’échelle mondiale, les principaux obstacles à la consommation de chocolat végétal sont : les problèmes de goût (28 %), le prix trop élevé (25 %) et (19 %) disent ne pas en savoir assez. En France, le prix est la première préoccupation (23 %) avant même les préoccupations gustatives (18 %).

 

La recherche auprès des consommateurs montre que parmi les allégations : végétalien/végan, végétarien, sans produits laitiers, sans lactose et d’origine végétale, cette dernière est la plus efficace. Les allégations sans produits laitiers et sans lactose rassemblent « seulement » 16 % d’appel par rapport aux autres allégations restrictives relatives aux produits laitiers.

 

Sofia Popova, directrice marketing EMEA chez Barry Callebaut : « Diverses études de consommation montrent que le chocolat à base de plantes suscite de plus en plus d’intérêt. Les consommateurs d’aujourd’hui s’attendent simplement à ce que chaque marque propose une option végétale et ils accueillent une variété de saveurs et de textures. Pour de nombreuses marques alimentaires, le voyage ne commence que maintenant. Un rayon confiserie ou biscuiterie est aujourd’hui très éloigné des yaourts, laits ou glaces en termes de choix d’offres végétales. C’est pourquoi ce Veganuary, nous ouvrons une boutique éphémère pour inviter les marques à explorer le goût de leur prochaine innovation d’origine végétale. »

 

Boutique éphémère ‘PlantCraft’ pour Veganuary

Depuis le 10 janvier et jusqu'au 10 février, pendant le Veganuary, Barry Callebaut ouvre une boutique éphémère en ligne pour célébrer le boom du végétal. Les marques peuvent découvrir une large gamme de délicieuses créations végétales en pâtisserie confiserie, boulangerie, boissons & glaces. Plus d’une cinquantaine de gourmandises imaginées par des chefs sont disponibles en boutique ou en téléchargement dans les livres de recettes.

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
02
dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

05
dé - Paris
CONGRÈS RHD 2022

Fidélité, ancrage territorial, expérience…quelles redéfinitions de l’écosystème de la RHD

Nous vous recommandons

Le meilleur été du hors-foyer depuis 2019, selon NPD Group

Le meilleur été du hors-foyer depuis 2019, selon NPD Group

The NPD Group, qui a récemment fusionné avec IRI, vient de publier un point sur la saison estivale, la meilleure depuis 2019. Par comparaison avec juin et juillet 2021, les visites dans les établissements de RHD ont progressé de +11 % et...

Barometre D-VINE 2021: les vins de Bourgogne sont les plus consommes dans les bars et restaurants

Barometre D-VINE 2021: les vins de Bourgogne sont les plus consommes dans les bars et restaurants

La silver food, une mine d’or sous-exploitée dans le foodservice aussi!

La silver food, une mine d’or sous-exploitée dans le foodservice aussi!

Les fournisseurs de la restauration entrevoient le bout du tunnel

Les fournisseurs de la restauration entrevoient le bout du tunnel

Plus d'articles