Etude Opinionway pour Lyf : quel bilan 2022, quelles perspectives 2023 pour la restauration ?

MARIE FRUMHOLTZ

Sujets relatifs :

, ,
Etude Opinionway pour Lyf : quel bilan 2022, quelles perspectives 2023 pour la restauration ?

Malgré la levée des contraintes sanitaires, l'année 2022 n'a pas été facile pour les restaurateurs. Les données issues de la dernière enquête menée par OpinionWay pour Lyf, application de paiement mobile, auprès de 300 professionnels du secteur, l'illustrent bien. Si les trois-quarts des restaurateurs interrogés se disent d'ores et déjà satisfaits de leur année 2022 (41 % déclarant avoir enregistré une hausse de la fréquentation de leurs établissements), près d'un tiers constate une baisse des dépenses de leurs clients.
Par ailleurs, face à la hausse des coûts, 58 % des restaurateurs interrogés reconnaissent avoir augmenté leurs prix. Près de la moitié a également modifié sa carte. 23 % ont ou envisagent également de réduire leurs jours et/ou leurs horaires d'ouverture face à la pénurie de personnel.

Des situations contrastées en fonction de la taille et de la localisation de l'établissement

Au global, les restaurateurs franciliens sont les moins satisfaits du panel : 40 % d'entre eux accusent une baisse de fréquentation par rapport à 2021, leurs clients arbitrent également davantage sur les vins, les apéritifs et les desserts pour ajuster leurs dépenses que dans les autres établissements sondés.
En revanche, les restaurateurs français ayant un établissement qui emploie 10 salariés et plus sont les plus satisfaits de leur année 2022. 61 % des professionnels de cette catégorie déclarent avoir enregistré une hausse de leur fréquentation. Ils sont aussi les plus nombreux à avoir adopté des solutions numériques pour faire face à la pénurie de personnel, contre 7 % pour l'ensemble du panel. Parmi celles-ci, ce sont surtout les systèmes de réservations en ligne et les menus numériques qui ont été privilégiés.
Pour 2023, l'optimisme reste mitigé, notamment face à l'éventuelle poursuite de l'inflation. Les solutions envisagées en priorité sont l'augmentation des prix (46 %), l'embauche de personnel (35 %), l'investissement dans le restaurant (28 %) et le changement de fournisseurs (23 %).
Novembre 2022

Nous vous recommandons

Poulet braisé ouvre un nouveau flagship parisien et accélère son déploiement

Poulet braisé ouvre un nouveau flagship parisien et accélère son déploiement

L’enseigne axée sur la volaille avec service à table, vente à emporter et livraison, inaugure un nouveau restaurant de 500 m2 face aux Halles et dévoile ses ambitions sur le reste du territoire.Le nouveau flagship parisien de Poulet...

Nina Métayer décroche le Trophée du dessert au chocolat du prix Fou de Pâtisserie

Nina Métayer décroche le Trophée du dessert au chocolat du prix Fou de Pâtisserie

Claire Heitzler remporte le Trophée de la Pâtisserie responsable lors de la deuxième édition des Trophées Fou de Pâtisserie

Claire Heitzler remporte le Trophée de la Pâtisserie responsable lors de la deuxième édition des Trophées Fou de Pâtisserie

Romain VIDAL réélu à la tête de la CNTR

Romain VIDAL réélu à la tête de la CNTR