Et revoici DS Café !

YANNICK NODIN

Sujets relatifs :

, ,
Et revoici DS Café !

Positionnée sur le midi, en zones de bureaux et quartiers d’affaires, DS Café n’a pas été aidée par les restrictions liées à la crise sanitaire. Ce qui n'empêche l’enseigne créée par Sandra et David Banet, pour ses 20 ans, de regarder devant, avec un réseau de 11 points de vente d’ici la fin de l’année, soit 5 de plus qu’avant mars 2020. Retour sur la dynamique retrouvée de l’enseigne avec David Banet.

 

Bel exemple de résilience que celui donné par DS Café. L’enseigne et son concept café-healthy (22 euros de ticket moyen) se déploie aujourd’hui sur 10 points de vente, dont une dark kitchen, s’apprête à en ajouter un 11ème d’ici la fin d’année, avant de se projeter sur une feuille de route comprenant trois ouvertures en 2023. Une dynamique de développement retrouvée - l'enseigne en était à 5 restaurants fin 2019 -, là où pourtant DS Café, positionnée alors sur le midi, les quartiers de bureaux et centres d'affaires,  est entrée dans la crise sanitaire avec peu d'atouts en main. Comme un symbole : son 6ème restaurant, flagship de DS Café, avec sa belle terrasse sur l’esplanade de La Défense, et ses 250m² de surface commerciale, ouvrit en février 2020… « Un mois plus tard, comme tout le monde, nous avons dû tout fermer, se souvient David Banet, cofondateur de DS Café. Mais nous avions cette chance d’être déjà positionnés sur la livraison, 30% des commandes avant la crise sanitaire, et nous nous sommes rapidement remis au travail pour continuer à opérer sur ce canal, en élargissant notre proposition sur le soir. »

Avec de jolies performances à la clé : les clients de DS Café restent fidèles à l’enseigne sur les plateformes, de nouveaux la découvrent aussi, dans un exercice 2020 en pointillés où elle parvient à reconstituer plus de la moitié de ses volumes, 5 millions d’euros de chiffre d’affaires vs 9,5 en 2019. Et ses restaurants et terrasses, rénovés durant les fermetures, attirent aussi quand l’activité repart en salle : 7 millions de chiffre d’affaires en 2021. Une dynamique de fréquentation confirmée depuis la réouverture des salles, et, notamment, la fin du pass sanitaire, 10 millions d'euros d'objectif de chiffre d'affaires pour 2022. Avec quelques spécificités : « On le voit bien, la fréquentation est devenue plus tributaire encore aux conditions météo qu’avant le Covid. Dès qu’il pleut un peu, une forme de « réflexe livraison » s’est installée pour beaucoup de nos clients. Les commandes sur ce canal restent à un niveau soutenu, puisqu’elles pèsent encore 40% du mix de ventes. Sur certains sites dans Paris, on est encore largement au-dessus de 60%, à tel point que l’on peut légitimement se poser la question d’y maintenir notre présence physique. »

Dark kitchen puis restaurant dans l'Est parisien

Ou suivre le raisonnement inverse : depuis juin 2020, c’est par une dark kitchen, déployée chez Cooklane à Montreuil, que DS Café s’est mise à opérer. Et y capte des volumes de commandes qui donnent des idées : l’enseigne table désormais sur une ouverture physique dans l’Est parisien, courant 2023 sans doute. Entre autres : « Nous recherchons des lieux visibles, toujours complétés par une terrasse, intrinsèque au concept et son esprit « café-détente », sommes en discussion pour l’année prochaine sur de beaux centres commerciaux qui arrivent. L’enseigne est debout, se développe sur un rythme qui nous convient. C’est ce que nous n’avons jamais cessé de faire, y compris durant la crise sanitaire, où nous avons continué à signer des baux. »

De nouvelles positions prises dans des lieux où on ne l’attendait pas forcément, comme l’espace Wellness des Galeries Lafayette en juillet dernier, 3000m² où DS Café en prend 200 (photo ci-dessus) ; ou d'ici la fin de l'année en entrée de centre commercial, à Westfield Parly 2, au Chesnay-Rocquencourt (Yvelines), dans une coque de 250m² complétée par 50m² d’extérieurs. Des ouvertures en miroir du repositionnement de DS Café sur une offre visant plus large, jusqu'au petit-déjeuner et l’afterwork, testés actuellement sur ses sites de Lyon et Bordeaux, qui lui permet de viser de nouvelles typologies, en propre, comme via la franchise. Lancée avant la crise, à Bordeaux, la recherche de nouveaux partenaires, « sans course à l’ouverture, et sur des villes et des typologies précises, dans l’intérêt de tous », est réactivée. En 2023, DS Café, qui table sur deux nouveaux restaurants en succursale, en ouvrira un supplémentaire en franchise.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
02
dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

05
dé - Paris
CONGRÈS RHD 2022

Fidélité, ancrage territorial, expérience…quelles redéfinitions de l’écosystème de la RHD

Nous vous recommandons

Deliveroo ouvre un site Editions à Lille

Deliveroo ouvre un site Editions à Lille

Retour aux sources pour Deliveroo puisqu’après Paris et Bordeaux,la plateforme a choisi Lille, où elle démarra sa présence en France il y a 7 ans, pour implanter un nouveau site Editions, sur son concept de cuisines partagées, et...

15/09/2022 | Livraison
Lapapa ouvre son n°5 en autant de mois d’existence

Lapapa ouvre son n°5 en autant de mois d’existence

"Pour performer en salle et en livraison, il faut de la place", dit Norman Kolton, fondateur de Street Bangkok

"Pour performer en salle et en livraison, il faut de la place", dit Norman Kolton, fondateur de Street Bangkok

Les Burgers de Colette accélère et s'ouvre à la franchise

Les Burgers de Colette accélère et s'ouvre à la franchise

Plus d'articles