Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Dossier

Équipementiers, le grand chantier

Équipementiers, le grand chantier

© Alime GERARD-COOK and SHOOT

Le développement durable, pour les équipementiers, se pense en filières, depuis l'élaboration des matériels jusqu'au recyclage, après utilisation. Tous les fournisseurs ont, depuis quelques années, concentré leurs efforts sur le sujet.

Comment définir exactement les implications du développement durable sur le secteur de l'équipement professionnel ? Comment l'innovation est-elle motrice pour redistribuer les cartes et rendre l'univers de la production industrielle moins polluante ? Dans ce domaine, les segments de la cuisson et de la laverie ont très probablement été précurseurs, en proposant des appareils intégrant des cycles de nettoyage très performants et des consommations d'énergie de plus en plus faibles pour des performances toujours accrues. Les nouvelles technologies permettent aujourd'hui de rationnaliser l'utilisation d'un appareil, en ne le faisant fonctionner que lorsque c'est vraiment nécessaire, tout en réglant finement sa force de travail. Et, dans la mesure où le développement durable intègre également le paramètre humain, on ne peut que constater les efforts fournis par les fabricants pour améliorer les conditions de travail. Chez Winterhalter, on intègre désormais des récupérateurs de chaleur dans les lave-vaisselle. Objectif : chauffer l'eau de vaisselle grâce aux molécules de chaleur naturellement présentes dans les cuisines. Double avantage, puisque, d'une part, le système est économe en énergie, et, d'autre part, il abaisse la température en cuisine, pour un meilleur confort.

Autre exemple avec Enodis, qui produit des équipements intégrant les spécificités liées aux économies d'énergie. Ainsi, selon Laurence Couturier, directrice des ventes froid : « Nos chambres froides et armoires fonctionnent toutes au gaz vert R290. Pour les fabriquer, nous recourons au cyclopentane, un isolant thermique liquide extrêmement performant. »

Pour aider les professionnels à se mettre au diapason, le principal organisme fédérateur d'équipementiers de grande cuisine, le Syneg, donne le « la » dans la mise en place d'actions en faveur du développement durable, grâce à un partenariat signé avec Ecologic, un éco-organisme géré par l'État pour les déchets d'équipements électriques et électroniques. Ce partenariat, nommé Valo-Resto-Pro, a permis à l'ensemble de la filière de s'organiser sur ce sujet.

 

Course aux bonnes pratiques

 

Le développement durable s'inscrit également dans la responsabilité sociale de l'entreprise, et ce, à tous les niveaux. Ainsi, le groupe Matfer, qui regroupe des sociétés de commercialisation et de fabrication, s'est lancé récemment dans la course aux bonnes pratiques. L'an dernier, le groupe s'est engagé dans cette voie, en établissant un bilan à l'aide d'une consultation sociale. « Nous avons établi un questionnaire. En fonction de ce que les répondants avaient fait ressortir, nous avons mis en place des actions, explique Janice Hermann, responsable RSE pour le groupe Matfer. Ce sont la lutte contre le gaspillage d'énergie et la réduction des déchets qui reviennent le plus. » Avec un point important : selon l'activité de l'entreprise, les réalités sont différentes. Pour Matfer, qui commercialise et distribue des équipements, l'impact papier carton est important. Pour les entreprises fabricantes, telles que Bourgeat ou Matfer Industries, le travail doit porter avant tout sur la consommation des métaux.

 

 

L'engagement des équipementiers en faveur du développement durable n'en est qu'à ses débuts. Les entreprises cherchent à s'organiser, à trouver des pistes et à les expérimenter avant de mettre en place du concret, y compris dans leurs process de fabrication et de recyclage. Le tout dans un monde de la RHD qui évolue de plus en plus vite. Être réactif face aux changements dans les méthodes de travail de la profession est déjà un sacré challenge, qui devra désormais intégrer le développement durable comme paramètre incontournable. La COP 21 qui s'annonce devrait aiguiller les équipementiers dans les choix à venir.

UNE BOX POUR ÉCONOMISER L'ÉNERGIE

La société Safexis est spécialiste de la gestion technique des cuisines professionnelles depuis plus de trente ans. Sa Kitchen Box Solution permet de centraliser et de mesurer toutes les consommations énergétiques d'un établissement et de piloter l'utilisation de tous les équipements. Selon Patrick Tordjmann, président de Safexis, « la Kitchen Box permet de réaliser jusqu'à 60 % d'économie ». Un bon démarrage dans une démarche écoresponsable. Source : www.safexis.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
03 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Exigences du mieux-manger : comment innover et développer vos offres

Nous vous recommandons

SIAL 2016 : Découvrez le laboratoire des tendances alimentaires

Dossier

SIAL 2016 : Découvrez le laboratoire des tendances alimentaires

Le grand laboratoire des tendances alimentaires ouvre ses portes du 16 au 20 octobre. La nouvelle édition du Sial fait la part belle à la restauration, avec près d'un tiers des exposants présents et des produits[…]

Jeunes chefs : talents d’aujourd’hui, promesses de demain

Dossier

Jeunes chefs : talents d’aujourd’hui, promesses de demain

Ces concepts qui inspirent la planète food

Dossier

Ces concepts qui inspirent la planète food

Métissage culinaire : le voyage par l’assiette

Dossier

Métissage culinaire : le voyage par l’assiette

Plus d'articles