Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

abonné

environnement toute !

P.F.

Sujets relatifs :

environnement toute !

© © LUDOVIC/REA

Avec plus de 15 % de croissance (contre 18 % l'an dernier), le marché du plateau-repas traditionnel 1 affiche toujours une belle vitalité même s'il perd 3 points comparé à l'année dernière. Cette manière de consommer le repas s'est installée comme une alternative « très française » à la restauration assise pour des déjeuners de travail. Une économie de temps et d'argent ! Ce qui n'a pas échappé, bien sûr, aux principaux traiteurs qui n'ont cessé ces cinq dernières années d'affiner leur prestation et de la tirer vers le haut face à une clientèle fuyante. Selon notre échantillon, les dix acteurs majeurs du segment (révisé hors livreurs de sushis) ont écoulé près de 2,5 millions de coffrets et plateaux l'an dernier.

Si 2007 n'est pas un cru à nouveautés, c'est que chacun aiguise ses armes pour trouver les solutions qui aideront à la différenciation sur ce marché disputé. Lenôtre devrait orienter sa prochaine collection sur la gourmandise. Chez Raynier Marchetti, on veut taper fort et, depuis début 2007, la livraison est gratuite si les commandes sont passées la veille. Saveurs d'Evénements (ex-Repaburo), qui a rationalisé son réseau en fermant quatre sites (il en reste 20), est monté en qualité et souhaite aussi faire la différence par l'introduction au deuxième semestre de cinq références de plats micro-ondables et donc consommables froids comme chauds.

La plupart des opérateurs ont aussi décidé de muscler leurs services commerciaux, de revoir leur site Internet et de faciliter la commande en ligne, comme Class'Croûte, Room Saveurs (ex-Sélection Repas), Passion Traiteur. L'Affiche, leader du marché avec plus de 560 000 plateaux, récolte les fruits d'une démarche offensive en qualité, en marketing et en commercial avec une équipe encore renforcée. « Nos efforts ont porté surtout sur la simplification et la lisibilité de l'offre », explique Pascal Ackerman, directeur d'exploitation et R&D chez L'Affiche. Même démarche pour Room Saveurs (Fleury Michon) sous la coupe de son nouveau directeur général Paul Bernard, qui s'attache à clarifier le positionnement et l'offre de son portefeuille de marques (Fauchon, Flo Prestige, Paul, Pause Déjeuner et Bolipop) en lançant prochainement des sites dédiés à chaque signature. Le groupe, exclusivement présent à Paris, vient d'ouvrir une antenne à Lyon.

Le virage écolo !

Livrer des plateaux, c'est surtout apporter beaucoup d'emballages ! Une position difficile à défendre à l'heure du Grenelle de l'environnement. Depuis quelques années, chacun y est allé de sa créativité pour rendre les ustensiles et les boîtages réutilisables. Et redonner une deuxième vie au gobelet en verre, aux couverts en inox, voire aux supports. La boîte Fauchon, la « boîte à outils » Pick de Room Saveurs, la toute nouvelle « boîte à chapeau » lancée par Passion Traiteur pour sa gamme Impulsion, le set de table de L'Affiche, tous vont dans ce sens. « Mais il faut aller plus loin aujourd'hui, explique Françoise Hendricks, directrice marketing de[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Face à un ralentissement de la demande

Face à un ralentissement de la demande

Alors que les petites chaînes de restaurants échappent, pour le moment, à la crise, les pubs subissent de plein fouet les conséquences de l'interdiction de fumer dans les lieux publics. Les Anglais divorceraient-ils de leurs pubs ? Aussi[…]

01/05/2008 |
Un marché en proie à une crise structurelle

Un marché en proie à une crise structurelle

Une dynamique précaire

Une dynamique précaire

Une croissance frag ile

Une croissance frag ile

Plus d'articles