abonné

"En chacun de nous, la force d'un réseau !"

Propos recueillis par Jean-François Vuillerme

© PHOTO L. PERENOM

Présidente du tout nouveau Cena (Club Experts Nutrition et Alimentation), Marie-Line Huc veut renforcer encore la présence et l'efficacité des diététiciens auprès des collectivités. Une intervention d'autant plus impérative que les besoins nutritionnels sont loin d'être satisfaits en restauration hors domicile.

Quel est l'intérêt de cette nouvelle structure, le Cena, pour les collectivités ?

M.-L. H. Avoir en face de soi un seul interlocuteur, mais des compétences et des expériences multiples. Les membres du Cena s'engagent en effet à une assistance mutuelle. Si l'un d'entre nous interroge le réseau sur un point donné, nous lui répondons dans les quarante-huit heures. Ce n'est donc pas qu'un cerveau qui donne le conseil. Ainsi, on se sent plus apte à répondre à des demandes variées. Il faut dire qu'Internet nous facilite beaucoup la communication. C'est agréable et efficace. Nous voulions rompre cette solitude que l'on ressent lorsque l'on exerce en libéral.

Les petites collectivités disent ne pas avoir les ressources pour faire appel à des diététiciens. Comment franchir cet écueil ?

M.-L. H. Qu'elles n'aient pas peur ! Qu'elles n'hésitent pas à nous demander des devis. Nous savons adapter nos prestations. Les vacations se déclinent à l'heure, à la demi-journée et à la journée. Plusieurs communes peuvent également partager le temps d'intervention. Il est intéressant aussi de raisonner en ratio par couvert. On constate alors que le coût de nos missions est limité.

Pouvez-vous nous donner un exemple de vos prestations en petite restauration municipale ?

M.-L. H. J'interviens six jours par an dans une petite commune qui sert[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
02
dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

05
dé - Paris
CONGRÈS RHD 2022

Fidélité, ancrage territorial, expérience…quelles redéfinitions de l’écosystème de la RHD