Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Elior : Rebond confirmé malgré le durcissement des protocoles sanitaires

ENCARNA BRAVO
Elior : Rebond confirmé malgré le durcissement des protocoles sanitaires

« La forte croissance du chiffre d’affaires enregistrée lors du premier trimestre de l’exercice 2021-2022 s’inscrit dans le prolongement du rebond d’activité observé lors du quatrième trimestre de l’exercice précédent et confirme le travail de fond réalisé par les équipes depuis deux ans.

En revanche, depuis début décembre, le Groupe est impacté par les protocoles sanitaires restrictifs mis en place pour endiguer la vague Omicron sur tous nos marchés, en particulier le retour massif au télétravail, les fermetures de classes et absences sans préavis. Ces perturbations rendent difficile l’anticipation des volumes quotidiens, avec ses conséquences sur les quantités produites et l’organisation des équipes.

La capacité de rebond démontrée au quatrième trimestre de l’exercice 2021 et au premier trimestre de l’exercice 2022 nous laisse confiants sur nos ambitions 2024. Néanmoins, à court terme, compte tenu du contexte sanitaire, nous suspendons nos objectifs financiers pour l’exercice en cours. Nous réaffirmons nos engagements RSE, au cœur de notre ambition et de notre proposition de valeur. » commente Philippe Guillemot, directeur général d’Elior Group

 

 

Le chiffre d’affaires des activités poursuivies du Groupe s’élève à 1 116 millions d’euros pour les trois premiers mois de l’exercice 2021-2022, contre 945 millions d’euros un an plus tôt. La hausse de +18,1 % par rapport à l’exercice précédent reflète une croissance organique de +16,7 %, un effet périmètre de -0,4 % et un écart de change favorable de +1,8% (livre sterling et dollar américain).

Sur une base comparable, le chiffre d’affaires augmente de +16,2%, un net rebond comparé au recul de -22,3 % enregistré un an plus tôt, lors d’une période très contrainte sur le plan sanitaire.

En outre, le développement commercial contribue à faire progresser le chiffre d’affaires de +9,2 %, une nette amélioration par rapport à +4,3 % il y a un an. 

Enfin, la perte de contrats représente une réduction de chiffre d’affaires de - 8,7 %. Le taux de rétention ressort ainsi à 91,3 % au 31 décembre 2021, quasi stable par rapport aux 91,4 % du 30 septembre 2021.

La part du chiffre d’affaires réalisée à l’international atteint 56 % au cours des trois premiers mois de l’exercice 2021-2022, contre 53 % lors de l’exercice précédent.

 

 

Chiffre d’affaires par marché

Le marché Entreprises a généré 443 millions d’euros, soit une hausse de +40,2% par rapport au premier trimestre 2020-2021, dont +39,6 % en base organique. Le chiffre d’affaires est équivalent à 75 % de celui du premier trimestre 2018-2019 (pré Covid-19) et demeure inchangé d’un trimestre à l’autre.

Le marché Enseignement a généré 380 millions d’euros, soit une hausse de +11,7 % par rapport au premier trimestre 2020-2021, dont +9,7 % en base organique. Le chiffre d’affaires est équivalent à 92 % de celui du premier trimestre 2018-2019 (pré Covid-19), en baisse de 7 points de pourcentage d’un trimestre à l’autre.

Le marché Santé et Social a généré 293 millions d’euros, soit une hausse de +1,4 % par rapport au premier trimestre 2020-2021, dont une contraction organique minime de -0,1 %. Le chiffre d’affaires est équivalent à 93 % de celui du premier trimestre 2018-2019 (pré Covid-19), soit une progression de 1 point de pourcentage d’un trimestre à l’autre.

 

 Perspectives 2021-2022

Lors de l’annonce des résultats de l’exercice 2020-2021, publiée le 24 novembre 2021, nous avions anticipé, pour l’exercice 2021-2022, une croissance organique d’au moins 18% et une marge d’EBITA ajusté comprise entre 2,0 % et 2,5 %, dans l’hypothèse où la situation sanitaire ne requerrait pas des protocoles sanitaires plus restrictifs. 

 

Le 26 novembre 2021, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé un nouveau variant Covid-19, classifié préoccupant, baptisé Omicron. Depuis, ce variant se propage à travers le monde à une vitesse fulgurante et la vague de contaminations a pour conséquence une intensification des restrictions sanitaires dans tous les pays où nous opérons.

En parallèle, l’inflation s’accélère dans tous les pays où Elior opère. Par conséquent les objectifs pour l’exercice 2021-2022 sont suspendus.

 


 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
05 dé - Paris
CONGRÈS RHD 2022

Fidélité, ancrage territorial, expérience…quelles redéfinitions de l’écosystème de la RHD

05 dé - Paris
IN-NEO AWARDS

Primer les acteurs qui participent a l’évolution de la RHD

Nous vous recommandons

Brasseurs de France sonne l’alerte face à la hausse des coûts de production

Brasseurs de France sonne l’alerte face à la hausse des coûts de production

Après deux années de crise sanitaire qui ont fragilisé les entreprises, les brasseurs français font face à une augmentation inédite de leurs coûts de production, conséquence du contexte[…]

 Guerre en Ukraine et dérogations d’étiquetage

Guerre en Ukraine et dérogations d’étiquetage

L'inévitable revalorisation des prix de repas en restauration collective

L'inévitable revalorisation des prix de repas en restauration collective

Pour son développement en France bioburger lance une levée de fonds citoyenne

Pour son développement en France bioburger lance une levée de fonds citoyenne

Plus d'articles