Elior prudent sur ses prévisions du second semestre

La rédaction de Néorestauration
Malgré une progression de ses résultats jugée satisfaisante au premier semestre, le groupe de restauration sous contrat s'attend à se situer « dans le bas de la fourchette 5-6% » en matière de croissance interne du CA sur l'ensemble de l'année.
Au cours du premier semestre de l'exercice 2005/2006 (clos le 31 mars) Elior a enregistré « une progression des résultats satisfaisante ». Le groupe de restauration sous contrat a notamment constaté la « bonne tenue des opérations en restauration collective, le dynamisme des marchés aéroportuaires, et un bon contrôle des coûts d'exploitation ». Le plein effet des contrats signés l'an dernier en restauration collective, le démarrage de contrats importants en concessions (aéroport de Toulouse par exemple) et la réalisation d'acquisitions ciblées (Station Restauration) ont confirmé la poursuite du développement.
Elior applique les normes IFRS depuis le 1er octobre 2005 et présentait pour la première fois ses résultats semestriels selon ces nouvelles normes :
- Chiffre d'affaires : 1,488 Md€ (+6,4%), dont croissance interne +5,4%
- Excédent brut d'exploitation (EBDIT) : 117,8 M€ (+9,5%)
- Résultat opérationnel courant (EBIT) : 77,2 M€ (+7,4%)
L'évolution des résultats par activité au 1er semestre 2005/2006, par rapport à la même période de l'exercice précédent est contrastée, en raison principalement du calendrier des vacances de Pâques cette année. En restauration collective et facility management, le chiffre d'affaires est en progression de 5,2% sur base comparable. En restauration de concession et travel retail, la progression du chiffre d'affaires est de +5,8% sur base comparable. Malgré les effets positifs de la conjoncture aéroportuaire favorable sur les opérations d'Elior, le trafic de voyageurs toujours médiocre sur autoroutes et le report des vacances et des fêtes de Pâques au second semestre ont pesé sur les marges en France et en Espagne. Par ailleurs, le groupe n'a pas bénéficié cette année de la tenue biennale du salon de l'Auto au parc d'exposition Paris-Expo Porte de Versailles.
« Petit fond d'inquiétude pour le second semestre »
Pour l'ensemble de l'exercice 2005/2006, par rapport à l'exercice précédent, le groupe se montre prudent dans ses prévisions. Compte tenu de l'effet des mouvements sociaux intervenus en France dans le secteur de l'enseignement et celui de la hausse du coût du carburant sur le trafic autoroutier, Elior anticipe une croissance interne du chiffre d'affaires comprise entre 5 et 6% sur base comparable et une marge stable du résultat opérationnel courant. Le président d'Elior, Robert Zolade, qui a rappelé l'importance de la contribution du second semestre dans les résultats des activités de concessions, a ainsi estimé que le groupe serait plutôt « dans le bas de cette fourchette ».
L'actualité du groupe sera bien remplie durant le second semestre avec la fin de l'OPA d'HBI sur Elior (le 13 juin), le démarrage de la restauration du Musée des Arts Premiers (23 juin) et la reprise de la restauration de l'aéroport de Strasbourg (1er juillet).
------------------------------------------------------------------------
Rappelons que Robert Zolade sera l'invité de Néorestauration le 22 juin au Pavillon d'Armenonville (Paris). Au cours d'un petit déjeuner débat au cours le président du Groupe Elior répondra aux questions de la rédaction. Ce sera pour lui l'occasion d'évoquer la stratégie du groupe, ses différents métiers et son actualité.
Inscription auprès de :
atravers@gisi.fr (attention nombre de places limité)

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

A mi-2022, plus d’inquiétudes que d’optimisme pour les indépendants

A mi-2022, plus d’inquiétudes que d’optimisme pour les indépendants

L’étau se resserre pour les indépendants. C’est en tous cas la tendance qui se dégage de la dernière enquête trimestrielle de la CPME, dont les résultats spécifiques aux 1414 entreprises de l’hôtellerie-restauration,...

Geranium au sommet du 50 Best

Geranium au sommet du 50 Best

Orus veut digitaliser l’assurance professionnelle des TPE et PME

Orus veut digitaliser l’assurance professionnelle des TPE et PME

Tribune de Fréderic Leclef, directeur général délégué de Lyf - Comment faire revenir les clients au restaurant ?

Tribune

Tribune de Fréderic Leclef, directeur général délégué de Lyf - Comment faire revenir les clients au restaurant ?

Plus d'articles