informations et solutions pour restauration collective commerciale et snacking

espace

abonné

Elior mise sur l'international

Publié le par

| | |

Malgré des résultats conformes aux prévisions, une bonne santé et une volonté marquée de développement hors frontières, le titre a perdu du terrain aujourd'hui à la bourse de Paris, abandonnant près de 3% à l'approche de la clôture.
Tous les signaux sont au vert : un CA en croissance de 11,2 % (à 2 827 M€) dont 7 % sur base comparable, une progression du résultat d'exploitation de 13,8% à 165,4 M€, soit une progression de la marge d'exploitation de 0,1 %, un résultat courant avant impôt qui a bondi de 19,3 % à 140,4 M€  et une hausse du résultat net part du groupe de 27,6 % à 47,1M€.
La santé des différents métiers est bonne et ce ne sont pas les projets qui manquent. La restauration collective affiche un CA en progression de 5,9 % sur base comparable (+ 9% pour le résultat d'exploitation) et la restauration de concession et travel retail + 9 % (+ 19,7 % pour le résultat d'exploitation). Et, côté ressources, le groupe dégage un cash flow net disponible de 105 M€, supérieur à ses prévisions. Pourtant, les analystes ont jugé l'ambition du groupe Elior un peu trop timorée. Ce qui a pesé sur le titre aujourd'hui. 

Lors de la présentation des résultats annuels, Jacques Roux directeur des opérations du groupe, a commenté les succès commerciaux récents. Tant en restauration collective et facility management (par exemple, l'hôpital Foch de Suresnes), qu'en restauration de concession et travel retail (aéroport de Miami, musée des Arts premiers, etc.). De son côté, Robert Zolade, président du groupe a rappelé qu'Elior envisageait de réaliser 60 % de son chiffre d'affaires à l'international à l'horizon cinq ans, contre 40 % aujourd'hui. "Nous voulons devenir un véritable leader européen, sur l'ensemble des marchés concédés dans nos métiers, et ce, à travers la croissance organique, les partenariats et les acquisitions". Sur ces derniers points, Elior semblerait vouloir privilégier les affaires de "tailles moyennes". D'ailleurs, concernant le dossier SSP qui circule actuellement sur le marché, le président d'Elior n'a pas souhaité préciser ses intentions : " Nous avons signé un engagement de confidentialité que je respecte ", a-t-il commenté, se contentant de rappeler que Compass n'envisageait pas une issue de la mise en vente avant le printemps.
Pour 2005/2006, les prévisions de croissance organique sont comprises entre 5 et 7 %, tandis que la croissance du résultat d'exploitation est annoncée entre 0 et 0,1%.

Donnez votre avis

 

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus