Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Elior : Dynamisme commercial, rétention en hausse et liquidité solide malgré le contexte

ENCARNA BRAVO
Elior : Dynamisme commercial, rétention en hausse et liquidité solide malgré le contexte

 Elior Group publie son chiffre d’affaires non audité au 31 décembre 2020, pour le 1er trimestre de l’exercice 2020-2021.

Chiffre d’affaires impacté par le durcissement des mesures sanitaires

 945 millions d’euros générés d’octobre à décembre, en recul de -27,7% par rapport au premier trimestre de l’exercice précédent.

La contraction organique s’établit à -26,1%.

Amélioration du taux de rétention global qui ressort à 92% au 31 décembre 2020, en hausse comparé à 91% au 31 décembre 2019.

Développement commercial dynamique : la valeur totale des contrats remportés lors du 1er trimestre augmente de 25% d’une année à l’autre.

 La liquidité disponible au 31 décembre 2020 reste solide à 605 millions d’euros, comparée à 630 millions d’euros au 30 septembre 2020

 

 

Philippe Guillemot, directeur général d’Elior Group, commente : « Dans un environnement instable qui anime notre quotidien depuis bientôt un an, adaptation, agilité et proactivité rythment la vie de notre organisation. Face à cette situation, nous demeurons plus que jamais vigilants, mobilisés et tournés vers l’avenir. Ainsi, nous maintenons une attention toute particulière quant à la gestion de notre trésorerie et continuons à appliquer une discipline stricte dans la maîtrise de nos coûts. De même, nos équipes sur le terrain maintiennent un niveau de mobilisation exemplaire et continuent d’appliquer une grande rigueur dans la gestion et la renégociation de nos contrats, renforçant ainsi davantage les liens avec nos clients. En parallèle, nous entrons maintenant dans une nouvelle étape de notre transformation en accélérant le déploiement de nos nouvelles offres de restauration innovantes chez nos clients pour répondre à l’évolution de nos métiers et aux nouvelles attentes de nos convives.

Le premier trimestre de notre exercice 2020-2021, entamé début octobre, est resté difficile pour le secteur de la restauration collective faisant face à de nouvelles vagues de l’épidémie dans de nombreux pays. Cette situation a entrainé une baisse de notre activité par rapport au quatrième trimestre de l’exercice précédent qui s’est accélérée en décembre. Et même si les campagnes de vaccination entamées récemment à travers le monde sont porteuses d’espoir, la relance de l’activité économique reste tributaire de l’ampleur d’éventuelles nouvelles vagues de contamination et les mesures sanitaires associées pour les endiguer.

Pour autant, notre groupe est désormais structuré pour faire face au monde contraint que nous connaissons. Le rebond attendu en sortie de crise et les revenus supplémentaires générés par nos nouvelles offres nous permettront de revenir à un niveau de croissance solide et d’améliorer nos marges d’avant crise. »

 

En France, le chiffre d’affaires s’élève à 447 millions d’euros et la contraction organique est de -22% comparée au premier trimestre de l’exercice précédent.

Le marché Entreprises français a mieux résisté que dans d’autres pays. Même si le télétravail reste la norme dès lors qu’il est possible, nous avons constaté une volonté des salariés du tertiaire de retourner au bureau.

Le marché Education est resté relativement bien orienté durant le 1er trimestre grâce au maintien de l’ouverture des établissements scolaires primaires et secondaires, y compris pendant le reconfinement national de début novembre à mi-décembre.

L’activité d’Elior Services reste résiliente grâce à son expertise en matière de bionettoyage et le déploiement de solutions de propreté certifiées.

 

Le segment Corporate et autres, qui comprend les activités résiduelles de concession non cédées avec Areas, génère un chiffre d’affaires quasi-nul (inférieur à un million d’euros) au cours des trois premiers mois de l’exercice 2020-2021 à cause des fermetures administratives.

 

Chiffre d’affaires par marché :

 

Le marché Entreprises a généré 316 millions d’euros, soit une baisse de 44,5% par rapport à l’exercice précédent. Cette baisse est plus importante que celle enregistrée au quatrième trimestre de l’exercice précédent (juin à septembre 2020) du fait du rebond épidémique mondial et d’un durcissement des mesures sanitaires.

Le marché Enseignement a généré 341 millions d’euros, en baisse de 19,4% par rapport au premier trimestre de l’exercice 2019-2020. Ce marché continue de mieux résister que le marché Entreprises mais reste néanmoins impacté par le durcissement des mesures sanitaires, plus particulièrement en Amérique du Nord et au Royaume-Uni.

Le marché Santé et social a généré 288 millions d’euros, soit une baisse de 8,5% par rapport à l’exercice précédent. Alors que l’activité de restauration collective reste impactée par la fermeture des lieux habituellement ouverts au public, comme les cafétérias en milieu hospitalier, l’activité d’Elior Services continue de faire preuve de résilience, grâce notamment à des solutions adaptées aux besoins particuliers liés à la pandémie de Covid-19.

 

Liquidité

A fin décembre 2020, la liquidité disponible d’Elior s’élevait à 605 millions d’euros, à comparer à 630 millions d’euros à fin septembre 2020

Perspectives

Le rebond épidémique mondial entamé dès la fin de l’été dernier a pris de l’ampleur ces dernières semaines et les mesures sanitaires visant à le contenir se durcissent graduellement. Ceci représente une source persistante d’incertitudes pour les prochains mois alors que les campagnes de vaccination commencent seulement à être mises en place.

Le Groupe continuera de faire face à une base de comparaison annuelle défavorable jusqu’à mi-mars 2021, date anniversaire des toutes premières mesures de confinement en Europe et aux Etats-Unis. Au second semestre de notre exercice, qui débutera en avril, notre niveau d’activité dépendra de la durée et de l’intensité des contraintes sanitaires nécessaires à l’endiguement de l’épidémie, qui elles même dépendront de la rapidité et de l’efficacité des campagnes de vaccination dans les différents pays où nous opérons. Ainsi, aujourd’hui, rien ne nous permet d’envisager, avec certitude, une situation sanitaire maîtrisée à court terme et normalisée d’ici à la fin de l’exercice 2020-2021.

Sur la base de tous les éléments connus à l’heure actuelle, les hypothèses concernant l’exercice en cours sur lesquelles le Groupe se fonde pour planifier et prendre ses décisions sont les suivantes :

 

Entreprises : les mesures sanitaires qui prévaudront au cours des prochains mois continueront de dicter l’ampleur du recours au télétravail. Nous allons continuer à déployer les nouvelles solutions de restauration qui répondent non seulement aux besoins du monde contraint que nous vivons aujourd’hui et à ceux du monde de l’après Covid-19. Par exemple, en France, notre offre « Chaud Bouillant », lancée l’automne dernier, est aujourd’hui déployée sur 15 sites. Elle nous permet d’optimiser l’utilisation de cuisines existantes en préparant des repas chauds, de type brasserie, que nous pouvons livrer à des sites voisins, et donc potentiellement de nouveaux clients qui ne disposent pas de l’infrastructure nécessaire à la préparation de plats frais et chauds dans leurs locaux. Aussi, en Italie, notre offre « Urban 360 », lancé en novembre 2020, est aujourd’hui déployée chez 83 clients. Il s’agit d’un espace de restauration optimisé, équipé d’un réfrigérateur connecté qui offre des plats fraichement préparés pouvant être consommés sans contraintes d’espace et de temps, et payés via notre application « Joyfood » ou par carte bancaire sans contact.

 

Enseignement : le durcissement des mesures sanitaires commence à se répercuter au sein des écoles. Au Royaume-Uni, celles-ci n’ont pas été réouvertes par les autorités après les vacances de fin d’année et un reconfinement national est en vigueur depuis le 04 janvier 2021. Aux Etats-Unis, environ la moitié des établissements primaires et secondaires (« K-12 ») du pays fournissent aujourd’hui un enseignement intégralement à distance et près de 20% suivent un modèle hybride distanciel/présentiel. En France, les cantines restent ouvertes avec des mesures sanitaires renforcées.

 

Santé et social : Les tendances devraient rester globalement stables d’un trimestre à l’autre et à des niveaux proches de ceux observés jusqu’à présent. Notre activité Services devrait rester bien orientée, notamment grâce à des solutions adaptées aux contraintes sanitaires, certifiées par l’AFNOR.


 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
01 dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

02 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Édition 2021

Nous vous recommandons

La dynamique retrouvée des ventes d’équipements de cuisine professionnelle

La dynamique retrouvée des ventes d’équipements de cuisine professionnelle

Les fabricants d’équipements de cuisine professionnelle retrouvent le sourire. Selon le l’Observatoire Promocuisines/Syneg, les ventes globales des membres du Syneg y ont progressé de 4% au cours du premier trimestre[…]

Newrest annonce l’accord prévoyant l’acquisition de Sodexo Maroc

Newrest annonce l’accord prévoyant l’acquisition de Sodexo Maroc

Impacté, Elior Group maîtrise ses coûts et renforce son niveau de liquidité

Impacté, Elior Group maîtrise ses coûts et renforce son niveau de liquidité

Une reconstitution très progressive des volumes est à prévoir dans les CHR, selon Kantar

Une reconstitution très progressive des volumes est à prévoir dans les CHR, selon Kantar

Plus d'articles