Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Du lait tôt le matin à l'école, recommande Amalthée

La rédaction de Néorestauration
Le lait est à distribuer dès l'accueil des enfants, et sans accompagnement, considère le comité scientifique de l'association pour le lait à l'école.

Le comité scientifique d'Amalthée, association pour la promotion du lait à l'école, recommande dans son avis rendu public début octobre, « de distribuer du lait, non accompagné d'autres produits alimentaires, dans une plage horaire correspondant à l'accueil des enfants en classe, entre 8 h 30 et 9 h, pouvant s'étendre jusqu'à 9 h 30 selon le choix des enseignants. Cette distribution sera considérée comme une tradition d'accueil ». L'avis rappelle au passage que cette recommandation est cohérente avec la circulaire interministérielle du 25 juin 2001 sur la composition des repas scolaires, qui encourage la distribution de lait le matin.  

Le comité précise bien dans son avis qu'il faut dissocier la distribution de lait à l'école et la collation, « tant au plan sémantique que du choix de la plage horaire de la distribution ». Cette collation, qui intervient en général en milieu de matinée, est considérée comme moins utile sur le plan nutritionnel, car elle tendrait à couper l'appétit des enfants, à ajouter d'autres aliments (gâteaux, barres énergétiques sucrées...) pouvant créer ainsi un déséquilibre alimentaire et à favoriser l'obésité.

Douze personnalités qualifiées composent le comité scientifique d'Amalthée, constitué en 2002 et qui rend là son premier avis. Il comprend en particulier le docteur Jean-Marie Bourre, nutritionniste réputé, directeur de recherche à l'Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), Brigitte Coudray, diététicienne membre du Cerin (Centre de recherche et d'information nutritionnelle), Jean-Louis Mauboiselle, chercheur au laboratoire de technologie laitière de l'Inra (Institut national de la recherche agronomique), le docteur Christian Recchia, un professeur de l'école centrale de Paris sur la science des aliments. Y participent également Jacques Carles, président d'Amalthée, Lucile Barberis, présidente de l'Agiem (Association générale des instituteurs de l'école maternelle), Nicole Geneix, secrétaire générale du Snuipp (Syndicat national unitaire des instituteurs, professeurs d'école et PEGC), Corinne Griffond, administratrice responsable de la vie quotidienne de l'Unaf (Union nationale des associations de familles), et trois représentants de la filière lait (deux membres du Cidil et un de Tetra Pak).

jfvuillerme@neorestauration.com

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Le taux de TVA dans la restauration devrait se maintenir

Le taux de TVA dans la restauration devrait se maintenir

La ministre de l'Economie, Christine Lagarde, a affirmé mardi sur RMC que le taux réduit de TVA en restauration demeurerait inchangé, en dépit de l'abandon de certaines niches fiscales. Selon Christine Lagarde, ce[…]

Les MOF et le groupe Le Duff s'associent

Les MOF et le groupe Le Duff s'associent

Les revenus des salariés

Les revenus des salariés

Les jeunes diplômés aspirent à un juste équilibre vie privée-vie professionnelle

Les jeunes diplômés aspirent à un juste équilibre vie privée-vie professionnelle

Plus d'articles