Dîners dans l'obscurité (Nation's Restaurant News)

La rédaction de Néorestauration
La dernière mode à New York ? Dîner dans le noir ! C'est ce que rapporte Michael Power du Charleston Daily Mail après son expérience au Suba, un petit restaurant du Lower East Side. Un repas consommé aux côtés de 28 autres clients, plutôt jeunes, au léger parfum de décadence romaine, explique-t-il. Cette mode venue de Berlin a été importée aux Etats-Unis par Jérôme Chasques de la société Cosmo Party, organisatrice une fois par mois de ces dîners dans l'obscurité. Un repas loin d'être « à l'oeil » puisqu'il coûte la bagatelle de 89 dollars par personne.
Après un apéritif à 10 dollars, dans un salon éclairé, les convives descendent au sous-sol où, derrière un rideau, des serveurs habillés tout en noir et munis de lunettes de vision nocturne les guident dans l'obscurité jusqu'à leur table. « Le petit verre est pour le vin, le grand est pour l'eau », rappelle le personnel avant de partir servir. En revanche lors du repas, aucune information sur les mets servis. « Pas de soupe, rien de très solide et pas de couteau », précise seulement le testeur, qui ne sait toujours pas ce qu'il a mangé... Après trois plats, la lumière, fournie par des bougies, revient au moment du dessert tandis que les serveurs proposent du « champagne »… (Nation's Restaurant News, 22 avril)

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
02
dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

05
dé - Paris
CONGRÈS RHD 2022

Fidélité, ancrage territorial, expérience…quelles redéfinitions de l’écosystème de la RHD