informations et solutions pour restauration collective commerciale et snacking

espace

abonné

Didier Gomez, l'humain d'abord

Publié le par

| | |

L'architecte-designer Didier Gomez vient de signer l'aménagement intérieur de l'hôtel parisien Renaissance. Une réalisation à l'image de son travail acharné, à la fois proche du lieu et de son environnement.

« Ce qui m'intéresse, c'est d'abord l'humain et ses multiples comportements, indique Didier Gomez. Je vois l'évolution de la société, et les besoins qui en découlent, dans un monde de plus en plus dur et violent. Mon travail consiste à répondre au mieux aux attentes de ce dernier. »

Une autre idée du luxe

L'aménagement intérieur de l'Hôtel Renaissance Paris République est en résonance directe avec le quartier où est installé le bâtiment de bureaux, typique des années 60-70, et redessiné par l'architecte Éric Haour. « C'est une idée du luxe qui n'a rien à voir avec l'ostentatoire des 5 étoiles. » Influencé par le métissage culturel de l'environnement de l'hôtel, Didier Gomez s'est inspiré de l'art des années 50-60 et a chiné quelques pièces de mobilier. Il en a dessiné une grande partie, pour apporter de la chaleur et de l'authenticité au lieu.

 

Une inspiration multiculturelle

Didier Gomez est fier de cette dernière réalisation. Tout comme il l'est de l'hôtel Sofitel Faubourg et de son restaurant Stay, ou du Yoshi de l'Hôtel Métropole, à Monte-Carlo, et des nombreux projets menés lors de sa carrière. Celle-ci débute en 1978, après des études à l'École nationale des Beaux-Arts de Paris et au Conservatoire de musique. Il dessine alors des meubles, en se nourrissant de nombreux voyages. Son style s'inspire de cultures asiatiques, africaines, marocaine, voire andalouse.

En 1985, il crée sa propre agence d'architecture d'intérieur et, en 1994, entame une collaboration avec l'architecte Jean-Jacques Ory, qui durera jusqu'en 2002. Il lance deux bureaux de design, l'un spécialisé dans la décoration d'intérieur (DGID), l'autre dans la création de meubles (DGD). Son travail est foisonnant, il aménage des hôtels, des restaurants, conçoit des espaces commerciaux pour de grandes marques de luxe, dessine des appartements privés pour des célébrités, travaille pour Ligne Roset, Artelano, Sentou, The Conran Shop, ou Cinna...

 

Tous ces lieux et objets jouent pourtant la même musique, chère au coeur de Didier Gomez : l'humain d'abord, l'humain toujours !

Donnez votre avis

 

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus