informations et solutions pour restauration collective commerciale et snacking

espace

abonné

Devenir des lieux de vie

Publié le par

| |

Devenir des lieux de vie

© Francis Amiand

Des tentatives qui pourraient renouveler l'expérience hôtelière.

 Une priorité : « Beaucoup de consommateurs ont déjà testé Airbnb : les professionnels pointent du doigt la concurrence déloyale de ce site, mais en attendant, il a redéfini ce que l'on s'attend à trouver dans un hébergement, explique Dan Cebula, fondateur de l'agence Depur Consulting. La notion essentielle, perdue de vue par beaucoup d'hôtels, c'est l'importance de s'y sentir "comme à la maison". En termes de restauration, cela suppose de disposer, à toute heure, d'une offre sucrée et salée. Et surtout, on doit y trouver des espaces communs conviviaux et qui facilitent la rencontre. »

 

Des lieux de vie, en somme, à l'instar des Mama Shelter, dont le positionnement permet à la restauration de générer 55 % de l'activité de l'hôtel parisien de la chaîne créée par Serge Trigano. Le développement hexagonal des Mama Shelter, qui, après Paris, Lyon et Marseille, vise trois ouvertures d'ici à 2019, ou celui des Okko Hôtels, incluant une offre de petite restauration en libre-service toute la journée, sont autant d'aiguillons pour le secteur. « L'hôtellerie indépendante et les chaînes ont conscience qu'il faut affiner leur offre, au-delà d'une proposition entrée-plat-dessert standardisée, reprend Philippe François. La typologie d'hôtels est variée, et la restauration y débute un travail d'adaptation : à son territoire, mettant en avant les produits locaux ; aux attentes culinaires de ses clients, avec plus de santé, d'authenticité, et de surprises ; à ce que peut apporter la convivialité hôtelière : je crois beaucoup aux tables d'hôtes. »

Réagissez à cet article

*Informations obligatoires

Donnez votre avis

 

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus