Deuxième édition des Prix du CHR digital 2022, un aiguillon à l'intégration digitale dans les établissements

MARIE FRUMHOLTZ

Sujets relatifs :

,
 Deuxième édition des Prix du CHR digital 2022, un aiguillon à l'intégration digitale dans les établissements

© Marie Frumholtz

Rebaptisé Prix du CHR digital pour sa deuxième édition, marquant ainsi son ouverture à l'hôtellerie, l'ex-Prix du Resto Digital a récompensé les établissements les plus avancés, les plus innovants ou les plus volontaires en termes de digital, le 12 décembre à Paris... Ce projet initié  par Libeo, solution de centralisation et de paiement de factures, soutenu par une bonne vingtaine d'organisations professionnelles, de start-up et d'acteurs de la filière -parmi lesquels Néo- a distingué  en 2022 trois concepts de restauration et deux hôtels. Chacun a reçu un chèque de 5 000 €. 

 
C'est BMK Paris-Bamako qui a été récompensé dans la catégorie « restauration à table, moins de 10 établissements », et Big Mamma en « restauration à table, plus de 10 établissements », quant à Pantobaguette, elle a décroché le prix en restauration rapide, pour sa « digitalisation complète et vraiment bluffante », a déclaré Amandine Moreau, Head of corporate marketing and communication chez Libeo. Enfin, l'hôtel Beaudelaire s'est vu remettre le prix dans la catégorie hôtel, ex-aequo avec Maison Mère.
Deux palmes ont également été attribuées à Judy, cantine qualitarienne (coup de cœur du jury) ainsi qu'au groupe La Criée (catégorie précurseur). Arthur Schipper, Digital Project Manager chez O’Tacos, lauréat l'an passé, a aussi pris la parole, rappelant que la chaîne réalisait 60 % de son CA grâce au digital et que le gros enjeu des années à venir pour l'ensemble du secteur est celui de la « sécurité des données ».
Cette soirée a été l'occasion de dévoiler la dernière étude de Food Service Vision sur la mesure des usages digitaux dans la restauration. 144 restaurateurs intéressés par le Prix du CHR digital y ont répondu. Il s'avère que les outils numériques les plus utilisés sont les réseaux sociaux, les menus digitaux et ceux permettant la réservation en ligne. Cependant, les solutions de gestion RH/plannings, des factures
fournisseurs et de gestion des stocks/commandes sont en forte progression.
Fabienne Ardouin, de la commission Europe et Numérique du GNI, a quant à elle appelé les restaurateurs et les fournisseurs de solutions numériques à s'inscrire sur la plateforme MonParcNum.fr afin que les deux parties puissent échanger sur ces sujets d'actualité. Selon elle, le principal enjeu, aujourd'hui, est l'interopérabilité de toutes les solutions qui sont apparues sur le marché ces dernières années (Food
Service Vision en a dénombré 850) : « Il faut ouvrir les API ! », a-t-elle martelé.
Décembre 2022

Nous vous recommandons

Conférence - Réinvention de la restauration collective et premiers retours du GT Eco du CNRC

Conférence - Réinvention de la restauration collective et premiers retours du GT Eco du CNRC

Entre inflation des prix, nouveaux besoins des consommateurs, nouvelles offres de restauration et développement durable, comment la restauration collective peut-elle continuer à se réinventer ? Comment mobiliser les professionnels du...

L'Italie, pays invité d'honneur du salon EquipHotel

L'Italie, pays invité d'honneur du salon EquipHotel

Sirha, un rendez-vous attendu du 19 au 23 janvier 2023

Sirha, un rendez-vous attendu du 19 au 23 janvier 2023

HORECAlpes 74, une réunion au sommet pour les professionnels du CHR

HORECAlpes 74, une réunion au sommet pour les professionnels du CHR

Plus d'articles