informations et solutions pour restauration collective commerciale et snacking

espace

abonné

Des messages humoristiques

Publié le

|

Des messages humoristiques

homemade rustic bread on a light wooden background

© Istock

Cette organisation interne permet au chef cuisinier de remettre en production les produits qui se vendent le plus, et ainsi de les proposer jusqu'à la fin du service.

 Et, à l'inverse, de réorganiser le merchandising pour mettre en avant les produits qui se vendent moins bien pour rééquilibrer les ventes. Tout cela en flux tendu, et jusqu'au bout de la chaîne. « Les déchets humides, c'est-à-dire ceux de la production, les éventuels restes de fin de service et les restes des plateaux, sont méthanisés et servent à chauffer l'hôpital de Chartres », indique Bernard Beller.

 

Un message sensé, mais délicat à faire passer, car culpabilisant pour le convive, qui a envie d'un moment de pause mérité. « Pour le consommateur, le prix est le même, quelle que soit la quantité. Il ne faut pas pour autant être donneur de leçon, nous avons préféré jalonner le parcours consommateur de messages humoristiques ou proposer des jeux sous forme de quiz », raconte Corine Krief, directrice marketing opérationnel communication externe et développement durable de Compass Group France.

 

ÇA NE MANGE PAS DE PAIN !

Eh bien si, justement ! Lutter contre le pain gaspillé, cauchemar des restaurants collectifs, demande des efforts, mais ils sont vite couronnés de succès. L'initiative la plus commune est de ne plus le présenter à l'entrée, mais près des caisses. « Chez nous, il est dorénavant vendu au prix symbolique de 0,10 E. Nos plongeurs ne récupèrent quasiment plus de pain à jeter », raconte Bernard Beller, directeur général du GIE Gam Restaurants de BNP Paribas. « Un pain vaut mieux que deux tu le jetteras », peut-on lire dans les restaurants d'entreprise d'Eurest, qui a aussi organisé une action de transformation du pain invendu en pain perdu proposé le lendemain. « La recette des ventes a permis de reverser un chèque à l'hôpital universitaire Necker-Enfants Malades, et les retours sur cette animation ont été très positifs, notamment du côté des convives, qui, motivés par ces bonnes actions, se sont largement prêtés au jeu, ravis de trouver du pain perdu à la carte », déclare Corine Krief, directrice marketing opérationnel développement durable de Compass Group France. Dans la cantine d'une école primaire d'Orléans, gérée par Sogeres, le pain gaspillé est pesé et ensuite affiché.

Réagissez à cet article

*Informations obligatoires

Donnez votre avis

 

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus