Des informations encadrées pour le bio

Sujets relatifs :

Le projet de cahier des charges bio pour la restauration commerciale a été validé par le Comité national de l’agriculture biologique de l’INAO.

Le projet de cahier des charges bio validé par l’Institut national de l’origine et de la qualité (INAO) qui concerne la restauration commerciale comporte trois niveaux d’engagement des restaurateurs en termes d’offre biologique.
Le premier niveau consiste à introduire un ou plusieurs ingrédients bio parmi les différents produits proposés. Les restaurateurs devront veiller à ne pas présenter un aliment issu à la fois d’une production conventionnelle et d’une production biologique si aucune distinction ne peut être établie entre les deux produits.
Le second niveau consiste à présenter un plat ou un menu composé dans sa totalité de produits issus de l’agriculture biologique.
Le troisième niveau concerne des restaurants 100 % bio. Dans ce cas, tous les produits présentés à la carte sont issus de l’agriculture biologique, y compris les vins qui doivent être produits à partir de raisins issus de l’agriculture biologique.
Dans les trois niveaux, les eaux-de-vie et les spiritueux peuvent être issus d’une production conventionnelle. Les contrôles seront effectués par des organismes certificateurs selon les fréquences adaptées à chaque niveau d’engagement et à la structure des restaurants (indépendants, chaînes). En matière d’étiquetage, chaque restaurant devra afficher pour chaque ingrédient et/ou chaque plat quels sont les produits issus de l’agriculture biologique afin d’en faciliter la lisibilité pour le consommateur. Le cahier des charges entrera en vigueur après publication de son décret d’homologation au Journal Officiel de la république française. Il comprendra une période d’appropriation par les opérateurs concernés. Cette démarche a pour but d’offrir une garantie aux consommateurs et de créer des débouchés à la production biologique française


Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Baobab Lab se tourne vers le BtoC

Baobab Lab se tourne vers le BtoC

L’heure est à l’hybridation en restauration. Là où Frichti, venu de la livraison BtoC, muscle son offre à destination de la clientèle professionnelle, avec ses livraisons groupées mais aussi 10 restaurants ouverts à date, Baobab...

23/06/2022 |
« Notre intérêt pour la restauration ne se limite pas au fast-casual », disent Frédéric Wargnies et Henri Topiol, de Montefiore Investment

« Notre intérêt pour la restauration ne se limite pas au fast-casual », disent Frédéric Wargnies et Henri Topiol, de Montefiore Investment

Après la livraison, Top Chef ouvre un restaurant en dur

Après la livraison, Top Chef ouvre un restaurant en dur

Saint-Tropez : Louis Vuitton ouvre son premier restaurant avec Mory Sacko

Saint-Tropez : Louis Vuitton ouvre son premier restaurant avec Mory Sacko

Plus d'articles