Des indicateurs pour évaluer la restauration

E. B.
Des indicateurs pour évaluer la restauration

Le document est téléchargeable sur le site fondation-igd.org, à la rubrique Publications.

© DR

Après le secteur de l'eau potable et de l'assainissement, des déchets ménagers et assimilés, des transports publics, des réseaux de chaleur et de froid, la restauration collective scolaire est le cinquième service public local à disposer d'indicateurs de performance. Ils sont issus de la Charte des services publics locaux signée en 2002 par l'Association des maires de France, l'assemblée des départements de France, l'association des régions de France avec l'Institut de la gestion déléguée. Objectifs : être informé et exercer un contrôle (en régie directe ou en délégation de service) ; disposer de moyens de comparaison entre les opérateurs ; avoir une « photographie à jour » du service ; instaurer un dialogue avec les parties prenantes et améliorer la connaissance du marché. Cinq arguments qui traduisent une volonté politique de meilleure lisibilité de l'action publique.

Après trois années de travail, le groupe* a identifié 8 fonctions, déclinées en 9 indicateurs majeurs et 30 indicateurs complémentaires, assortis d'un indicateur de synthèse destiné à fournir à l'autorité organisatrice un moyen d'évaluer la façon dont le service répond à ses attentes. Ceux retenus ont vocation à couvrir l'ensemble des préoccupations : le respect de la réglementation sanitaire, la satisfaction des besoins nutritionnels et l'équilibre des menus, la qualité de la pause méridienne, la dimension éducation à l'alimentation, les aspects économiques, la prise en compte des composantes environnementales.

Après le secteur de l'eau potable et de l'assainissement, des déchets ménagers et assimilés, des transports publics, des réseaux de chaleur et de froid, la restauration collective scolaire est le cinquième service public local à disposer d'indicateurs de performance. Ils sont issus de la Charte des services publics locaux signée en 2002 par l'Association des maires de France, l'assemblée des départements de France, l'association des régions de France avec l'Institut de la gestion déléguée. Objectifs : être informé et exercer un contrôle (en régie directe ou en délégation de service) ; disposer de moyens de comparaison entre les opérateurs ; avoir une « photographie à jour » du service ; instaurer un dialogue avec les parties prenantes et améliorer la connaissance du marché. Cinq arguments qui traduisent une volonté politique de meilleure lisibilité de l'action publique.

Après trois années de travail, le groupe* a identifié 8 fonctions, déclinées en 9 indicateurs majeurs et 30 indicateurs complémentaires, assortis d'un indicateur de synthèse destiné à fournir à l'autorité organisatrice un moyen d'évaluer la façon dont le service répond à ses attentes. Ceux retenus ont vocation à couvrir l'ensemble des préoccupations : le respect de la réglementation sanitaire, la satisfaction des besoins nutritionnels et l'équilibre des menus, la qualité de la pause méridienne, la dimension éducation à l'alimentation, les aspects économiques, la prise en compte des composantes environnementales.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Cité Marine complète ses capacités avec l’acquisition de Kerenna Productions

Cité Marine complète ses capacités avec l’acquisition de Kerenna Productions

Fournisseur important du hors-foyer, en restauration commerciale et collective, sur ses produits de la mer, légumes élaborés et plats végétariens, Cité Marine a annoncé le 1er juillet l’acquisition de la société Keranna...

06/07/2022 | EGalimVégétal
Arpège Paris se lance dans l’événementiel haut de gamme avec Maison. A

Arpège Paris se lance dans l’événementiel haut de gamme avec Maison. A

J-1 : Webinaire sur Egalim dans la commande publique, l’explosion des coûts en restauration collective et les voies vers de possibles renégociations

J-1 : Webinaire sur Egalim dans la commande publique, l’explosion des coûts en restauration collective et les voies vers de possibles renégociations

Hari&Co double la mise sur les simili-carnés

Hari&Co double la mise sur les simili-carnés

Plus d'articles